Chrysler retire sa demande de prêt pour véhicules verts

Le constructeur automobile américain met un terme à plusieurs semaines de négociations houleuses avec le Département américain de l’Energie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Chrysler retire sa demande de prêt pour véhicules verts

Le divorce est prononcé entre Chrysler et le département de l’Energie. Le constructeur ne bénéficiera pas d’aide de l’Etat pour développer ses voitures propres, économes en énergie. Il a en effet retiré sa demande de prêt ce 16 février. "Le groupe, qui détenait fin 2011 quelque 11 milliards de dollars de liquidités, n'a pas besoin de nouveaux financements pour l'instant", assure un porte-parole.

Déposée en 2007, en plein cœur de la crise, la demande de prêt de Chrysler était un point d’achoppement avec le gouvernement américain. Déjà en janvier dernier sur le salon de Détroit, le patron du groupe Sergio Marchionne laissait entendre que le département de l'Energie n'était pas prêt à accorder autant d'argent à Chrysler qu'il ne l'aurait souhaité. Soit la somme de 3,5 milliards de dollars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Malgré cette décision, le groupe assure garder confiance dans sa stratégie pour amener sur le marché des technologies et des véhicules compétitifs et économes en énergie. Il pourrait pour autant être gêné pour développer des projets verts, portant sur les moteurs, transmissions et autres technologies, car il comptait sur le financement de l’Etat dans ces domaines.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS