Chrysler en quête de partenaires à l'étranger

Face à la crise du marché automobile américain, le constructeur adopte une stratégie en 3 points : économies, repli sur les petits modèles, et développement à l'étranger via des partenariats, notamment en Russie, en Inde et en Chine. Pour se différencier,

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Chrysler en quête de partenaires à l'étranger
Chrysler, dont les ventes aux Etats-Unis ont reculé de 23 % depuis le début de l'année, a annoncé de nouvelles mesures destinées à lui faire traverser la crise automobile actuelle. Le troisième constructeur américain, qui réalise 75 % de ses ventes avec les 4x4, les pick-up et autres gros véhicules, a annoncé son intention d'investir 1,8 milliard de dollars dans le développement de nouveaux véhicules et dans l'expansion de son usine de Détroit.

Ces nouveaux véhicules devraient notamment être plus économes en carburant, afin de correspondre davantage aux attentes des consommateurs face à la flambée des prix du pétrole. Les gros véhicules ne sont pas abandonnés pour autant, puisque l'usine de Détroit, qui sera agrandie de 28 000 m², fabriquera la nouvelle génération de Jeep Grand Cherokee et peut-être de nouveaux SUV.

Inde, Chine, Russie. Outre l'adaptation de la gamme et les investissements de production, deux autres axes doivent participer au redressement des résultats. Le premier concerne la cession de 1 milliard de dollars d'actifs, destinée à améliorer la trésorerie. Plus de 500 millions de dollars auraient déjà été cédés. Le deuxième consiste à sceller des alliances avec des constructeurs étrangers, dans le but de se développer sur de nouveaux marchés en minimisant les coûts d'entrée, afin de compenser le rétrécissement du marché américain. L'Inde et la Russie sont dans la ligne de mire. Des discussions ont déjà été engagées et un accord pourrait aboutir en fin d'année. Un partenariat en Chine est également dans les cartons : là-bas la firme est en contact avec Great Wall Motor.

Chrysler a lui-même été approché par Fiat, mais aucune négociation n'est officiellement en cours, a déclaré le vice président de Chrysler.

Le constructeur américain a déjà passé des accords avec des marques étrangères. C'est le cas avec Nissan, qui va produire deux petits modèles pour Chrysler, dont l'un sera commercialisé à partir de 2010. Un autre partenariat, avec le chinois Chery, doit lui permettre de lancer un nouveau modèle en Amérique du Sud en 2009.

Les Big Three forcés de s'adapter. Les autres constructeurs américains cherchent eux aussi à se développer sur les segments des petits modèles, dans un contexte de baisse généralisée des ventes (- 13,2 % sur un an en juillet : les volumes sont au plus bas depuis 1992).

Alors qu'il a subi la plus grosse perte trimestrielle de son histoire au deuxième trimestre (8,7 milliards de dollars), Ford va transformer trois de ses usines de trucks aux Etats-Unis pour les convertir aux petites voitures actuellement commercialisées en Europe. Le numéro deux américain estime que les berlines et les petits modèles représenteront 38 % de ses ventes d'ici à 2013, contre 30 % aujourd'hui.

Mais Ford s'en tire bien comparé à General Motors, qui a perdu 18,7 milliards de dollars au premier semestre et 39 milliards en 2007. L'ex numéro un mondial (il s'est fait dépasser par Toyota) s'enfonce dans le rouge, ce qui a fait naître des rumeurs de faillite a son sujet. Pour s'en sortir, il accumule les plans de restructurations.

Le high tech embarqué, un moyen de se différencier sur les petits modèles

A partir de fin août, les acheteurs américains et canadiens de Chrysler pourront se connecter à Internet en option, grâce à un connexion Wi-Fi et 3G proposée à l'intérieur des véhicules. Et cela pour environ 600 dollars, équipement et installation compris, sans compter l'abonnement mensuel. L'équipement sera compatible avec les modèles 2009 de la marque, qui commercialisera le système en combinaison avec tout un attirail multimédia (GPS, réception TV par satellite, système de gestion de fichiers multimédia : musique, photo, vidéo...).

Ford, de son côté, a annoncé la création d'une nouvelle équipe de recherche, composée de 40 personnes, dédiée au développement de services « mains-libres » dans l'habitacle et de la connectivité dans les véhicules. Le constructeur espère ainsi augmenter le prix de vente de ses modèles grâce à l'ajout de systèmes multimédia sans fil.


Raphaële Karayan

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS