Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Chrysler, belle assurance-vie pour Fiat

, , ,

Publié le

Chrysler, belle assurance-vie pour Fiat
Sergio Marchionne a lâché 4,35 milliards de dollars.

Un joli coup pour Sergio Marchionne. Pour 4,35 milliards de dollars (3 milliards d’euros), le patron de Fiat a enfin mis la main sur les 41,46% du capital de Chrysler qu’il ne détenait pas encore, grâce à un accord avec le syndicat UAW, qui possédait ces parts. Une bonne opération pour l’Italien qui s’offre – à peu de frais, soulignent les analystes financiers – le numéro trois des Big three, en pleine "recovery" (relance), comme ses homologues General Motors et Ford.

L’opération, initiée en 2009 alors que l’Américain était sous la protection du Chapitre 11 sur les faillites, donne naissance au septième constructeur mondial, réalisant un chiffre d’affaires de 84 milliards d’euros pour 4,51 millions de véhicules produits et 215 000 salariés. Cela ne résout pas toutes les difficultés de Fiat. Certes l’italien, très endetté, aura sans doute accès aux 12 milliards de dollars (près de 9 milliards d’euros) de trésorerie de l’américain. Mais si Chrysler réalise de jolis bénéfices, Fiat est en pertes (1 milliard d’euros en 2012). L’italien, à l’instar de l’autre grande marque généraliste Peugeot, a énormément souffert.

La Fiat 500, son dernier gros succès, est concurrencé par les petites coréennes Kia et Hyundai. Alfa Roméo et Lancia ont décroché face aux berlines allemandes sur le premium. Et Fiat est encore très exposé au marché européen dont beaucoup doutent qu’il retrouvera ses niveaux de ventes d’avant-crise. Sans compter que Sergio Marchionne n’a pas engagé de restructuration drastique de son outil de production, largement sur-capacitaire. Fiat s’est trouvé un confortable canot de sauvetage, mais n’est pas tiré d’affaires.   

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle