Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chronocam, Secure-IC et Siradel, trois pépites françaises dans le circuit des achats du chinois Huawei

Ridha Loukil , , , ,

Publié le

Les pépites françaises Chronocam, Secure-ID et Siradel ont conclu des accords de partenariat avec Huawei. Une étape qui leur ouvre l’énorme chaine d'approvisionnement du géant chinois du numérique.

Chronocam, Secure-IC et Siradel, trois pépites françaises dans le circuit des achats du chinois Huawei © Julien Bergounhoux

Huawei va compter trois nouveaux fournisseurs potentiels français : Chronocam, Secure-ID et Siradel. C’est ce que laisse présager les partenariats conclus entre le géant chinois du numérique et ces trois pépites hexagonales lors de l’évènement Huawei Partner Convention qui s’est déroulé, à Paris, les 10 et 11 octobre 2017.

Solutions française innovantes

Ces pépites développent des solutions innovantes qui trouvent toutes des applications potentielles dans les activités de Huawei. Fondée en 2014 à Paris, Chronocam développe une technologie de vision artificielle. Son innovation réside dans un capteur d’images qui imite l’œil humain et dans un algorithme qui s’inspire du cerveau. Sa technologie intéresse Intel, Bosch et Renault, qui sont tous trois investisseurs dans la start-up. Huawei veut la décliner dans des applications de reconnaissance faciale sur ses smartphones, comme Apple le fait déjà sur son iPhone X.

Créée en 2010 à Rennes par essaimage de Télécom ParisTech, Secure-IC développe des solutions de sécurité pour systèmes embarqués au niveau de la puce électronique qu’elle propose sous la forme de blocs de propriété intellectuelle. Huawei compte optimiser sa technologie pour l’embarquer dans ses puces Kirin qui motorisent ses smartphones vedettes comme les derniers P10 et Mate 10.

STMicro, plus gros fournisseur français de Huawei

Siradel est un spécialiste de la modélisation 3D des villes et éditeur de logiciels qui facilent le déploiement de réseaux de télécommunications et de Smart Cities. Née près de Rennes en 2002, la société a été rachetée en octobre 2016 par Engie. Le partenariat avec Huawei porte sur le développement de projet de cartographie 3D.

Ces trois pépites rejoignent une liste de près de 150 partenaires de Huawei en France présents dans la chaine d’approvisionnement du groupe chinois. Sur les cinq dernières années, Huawei a plus que doublé ses achats en France, à 371 millions de dollars en 2016, suivant sa croissance rapide dans les équipements télécoms et surtout les mobiles et les équipements de datacenters. STMicroelectronics, Nexans et Orange forment le Top 3 de ses fournisseurs français sur le premier semestre 2017. La liste comprend des fournisseurs plus petits comme Radiall (connecteurs électriques), Cedexis (logiciels d’optimisation de traffic sur réseaux) et Ommic (composants radiofréquences pour émetteurs de réseaux mobiles).

Belles perspectives

Et les perspectives s’annoncent alléchantes puisque le groupe, aujourd’hui numéro trois mondial des smartphones derrière Samsung et Apple, ambitionne de prendre la première place dans ce domaine en 2020. Avec l’objectif de doubler son chiffre d’affaires à 150 milliards de dollars à cet horizon.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle