Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Chronique RH] "Pentagon papers" ou la magistrale leçon de leadership de Steven Spielberg

Christophe Bys

Publié le

[Chronique RH] Pentagon papers ou la magistrale leçon de leadership de Steven Spielberg
généralissime Graham, portée par Meryl Streep
© Capture d'écran - Bande annonce

Outre l'intérêt historique et sa contribution à la mythologie du journalisme (avec la figure classique du journaliste enquêteur contre tous les pouvoirs), il faut aller voir le dernier film de Steven Spielberg, Pentagon Papers pour la magnifique leçon de leadership au féminisme qu'il contient. Il contribue ainsi à éclairer une figure méconnue, Katharine Graham la propriétaire et dirigeante du Washington Post, qui dut décider si son journal pourtant fragilisé financièrement publierait ou non les révélations sur la guerre du Viet-Nam.

Cette patricienne issue des grandes familles de la côte Est fréquente les présidents des Etats-Unis, tutoient les ministres. Elle est du sérail depuis qu'elle est toute petite. Quand son père décide que son mari sera plus apte pour lui succèder, elle ne se rebelle pas. On a toujours fait comme ça, les femmes sont imbattables pour préparer les sandwichs à la dinde de leurs époux occupés à des choses sérieuses. Mais quand il meurt accidentellement, comme on dit alors pour cacher un suicide, elle reprend la barre d'un journal mal-en- point financièrement.

Pour le sauver, elle pense qu'il faudrait davantage d'articles pour les femmes et négocie avec Wall Street une introduction en Bourse. Mais qui croirait une femme qui parle de finances ?  Alors elle fait profil bas, bégaie, préférant laisser la parole à son homme de confiance. Tout au plus note-t-elle dans le document qui accompagne l'entrée en bourse une clause qui autorise certains actionnaires à se dédire en cas de catastrophe ?

Quand arrivent les révélations du New York Times sur les coulisses de la guerre du Viet Nam, elle doit décider quelle attitude adopter. Comment décider quand les intérêts contradictoires s'opposent ? Etre fidèle aux valeurs du journal quitte à le perdre ? Ou composer avec l'époque, faire le gros dos, en attendant des jours meilleurs ? Lors d'une séquence dantesque de négociation par téléphone, on voit Katharine Graham s'émanciper, portée par la génialissime interprétation de Meryl Streep. Elle écoute les uns, consulte les autres, cherche la voie la plus juste... 

A l'heure des réflexions sur la mission de l'entreprise, le film  de Spielberg montre bien comment recherche du profit immédiat ou vision à long terme peuvent s'opposer. Diriger, incarner une entreprise c'est aussi savoir se souvenir des valeurs de ceux qui l'ont fondée, même dans la tempête.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus