[Chronique RH] Pas si sûr qu'on soit plus productif avec l'intelligence artificielle

 

 

Partager
[Chronique RH] Pas si sûr qu'on soit plus productif avec l'intelligence artificielle

Depuis quelques années, les études se suivent pour étudier l’impact des nouvelles technologies sur l’emploi. Autant le dire, derrière la scientificité revendiquée par maints auteurs, c’est le grand retour du doigt mouillé. Des chiffres sont jetés dans le débat public par des experts plus ou moins sérieux, adorateurs babas des technologies ou nouveaux Hippolyte Calys annonçant la fin du travail, comme le savant annonçait la fin du monde dans l’Etoile mystérieuse. Comme disait Keynes, à long terme nous serons tous morts, donc ne nous privons de prévoir n’importe quoi puisque nous ne serons plus là pour assumer nos bêtises.

La fin des temps morts

De là à dire que l’avenir étant par nature imprévisible, il est vain de s’y intéresser, il y a un gouffre. A cet égard, l’émission "Matières à penser" d’Antoine Garapon sur France Culture pose souvent de passionnantes questions. Dans une émission portant sur la blockchain et la certification, l’expert du droit s’interroge sur un des discours les plus tenus sur l’avenir du travail : l’intelligence artificielle va s’emparer de toutes les tâches administratives rébarbatives, libérant du temps pour les tâches à haute valeur ajoutée.

Ce raisonnement parie sur une analogie avec ce qui s’est passé avec les tâches manuelles dans les usines où règne le fordisme ou le toyotisme. La mécanisation des tâches permet de produire mieux et plus vite, en réduisant les temps morts. Résultat : du temps est dégagé pour des tâches à plus haute valeur ajoutée.

L’analogie est-elle pertinente ? Pas si sûr, explique Antoine Garapon dans son émission. Comme le disait le spécialiste en sciences cognitives Gaëtan de Lavilléon, "le cerveau n’est pas un muscle". Il n’obéit pas aux mêmes règles de fatigue et de récupération. Le temps passé à des tâches administratives est aussi un temps nécessaire pour se « vider la tête » entre deux tâches demandant plus d’implication, d’engagement. On ne saurait être créatif en permanence. Loin d’être du temps perdu, les tâches qui demain seront automatisées ne libèreront pas des heures qui seront mobilisables immédiatement pour faire de la recherche ou créer.

Changer nos concepts

L’erreur d’analyse serait de voir le temps de travail comme une unité homogène qui s’ajoute et se substitue facilement. Le temps apparemment gagné ne sera peut-être pas tant utilisé pour travailler plus intensivement. C’est dire que les défis posés par le monde qui vient nous obligeront (obligeront surtout nos enfants et petits-enfants) à revoir les outils d’analyse du travail.

L'extrait évoqué commence à partir de 9 minutes.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS