L'Usine Santé

Christopher Viehbacher, viré malgré un bon bilan

Olivier Cognasse

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Christopher Viehbacher, viré malgré un bon bilan
L’ex-patron de Sanofi critiqué pour son management trop personnel.
Le premier groupe pharmaceutique français a remercié avec pertes et fracas son directeur général, le Germano-Canadien, Christopher Viehbacher, à la tête de Sanofi depuis le 1er décembre 2008. Si le conseil d’administration et son président Serge Weinberg lui reprochent un exercice trop solitaire du pouvoir et son déménagement l’an dernier aux États-Unis, signe d’un déplacement du centre de gravité de Sanofi, difficile de remettre en cause son bilan. En six ans, le groupe a été recentré sur les « plates-formes de croissance », un nombre limité d’activités stratégiques, qui représentent désormais 78 % du chiffre d’affaires total. On y retrouve les médicaments contre le diabète, les vaccins, les traitements vétérinaires, les biotechnologies, les pays[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte