PME-ETI

Christophe de Maistre remplacera Fabrice Brégier à la présidence de Pacte PME

, , , ,

Publié le

Exclusif Le mandat de Fabrice Brégier arrivant à son terme, c’est Christophe de Maistre, président de Siemens France, qui le remplacera courant septembre à la tête de l’association œuvrant au développement des PME et à l’amélioration des relations clients-fournisseurs.

Christophe de Maistre remplacera Fabrice Brégier à la présidence de Pacte PME

Du changement à la présidence de l’association française Pacte PME, qui travaille à la transformation des PME en ETI. Courant septembre, Fabrice Brégier, PDG d’Airbus, cèdera son siège à Christophe de Maistre, président de Siemens France. Un choix qui fait sens, selon le directeur de Pacte PME, Emmanuel Leprince, car "un des principaux axes de travail de Pacte PME est le développement des PME à l’étranger, et de par sa fonction au sein d’un groupe étranger, Christophe de Maistre apporte à l’association une dimension internationale tout à fait appropriée".

En quatre ans de mandat de président de Pacte PME, Fabrice Brégier aura piloté de nombreux projets, parmi lesquels la création d’un observatoire des pratiques des grands groupes, grâce auquel les fournisseurs peuvent noter le comportement de leurs donneurs d’ordres. Plus récemment, l’association a mis en place différents sites internet pour apporter aux PME des solutions concrètes.

DU LOBBYING AU SEIN DU CAC 40

Le premier, baptisé “plate-forme innovation”, aide les patrons de PME à trouver le bon interlocuteur au sein des grands groupes pour proposer leurs technologies innovantes. Le deuxième, la “plate-forme renforcement”, permet aux grands groupes de mettre en avant des sociétés auprès d’autres membres de Pacte PME afin de les aider dans leur développement à l’étranger. Enfin, un site baptisé “engagement jeunes” contient une base de données de jeunes formés par les membres de l’association.

"Aujourd’hui l’association dispose de tous les outils nécessaires, estime Emmanuel Leprince, et le nouveau président pourra se concentrer sur d’autres sujets". Parmi les objectifs de Christophe de Maistre, faire en sorte que toutes les entreprises du CAC 40 adhèrent à l’association. Elles sont moins d’une vingtaine à l’heure actuelle.

Frédéric Parisot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte