Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Christophe Audouin : "La techno qui me fascine ? Le bon sens de nos éleveurs"

, , , ,

Publié le

Entretien Christophe Audouin, le directeur général du fabricant de yaourts bio Les 2 Vaches (groupe Danone), répond au "Questionnaire de Proust" de L’Usine Nouvelle.

Christophe Audouin : La techno qui me fascine ? Le bon sens de nos éleveurs

Diplômé d’une maîtrise en ingénierie commerciale en 1992, Christophe Audouin est un pur produit de la maison Danone, où il a débuté comme responsable commercial. Il deviendra directeur logistique de la région Est. Il a été nommé directeur général de la filiale bio Les 2 Vaches le 1er juin.

L'Usine Nouvelle - Votre dernière visite d’usine ?

Christophe Audouin - Celle de Molay-Littry (Calvados), qui produit les yaourts Les 2 Vaches. C’est la plus ancienne et la plus petite usine du groupe Danone.

Votre premier geste, le matin, en arrivant au bureau ?

Prendre un café en arrivant au siège et lire la presse.

Dans votre journée de travail, la tâche la plus agréable ?

Me retrouver avec mon équipe et tester différents produits ensemble.

Votre concurrent le plus estimable ?

Celui qui a développé le bio en France, Triballat-Noyal [marque Vrai, ndlr]. Il travaille avec conviction.

Votre qualité numéro un ?

Je pense être enthousiaste et engagé créant un effet d’entraînement sur mes équipes.

Celle que vous recherchez chez les autres ?

J’apprécie les gens qui me challengent et me remettent en question.

Votre pire cauchemar professionnel ?

Travailler avec une équipe qui se prendrait trop au sérieux.

Votre meilleur souvenir ?

Quand les ventes des 2 Vaches ont vraiment décollé, en 2010.

La technologie qui vous fascine ?

Celle du bon sens de nos éleveurs. À partir de choses simples, ils arrivent à trouver des solutions à certains problèmes, comme réduire l’usage des antibiotiques.

Celle que vous détestez ?

Celles qui nous coupent du lien social et qui ne servent pas à grand-chose, comme le tapis de course à pied.

L’autre métier que vous auriez aimé exercer ?

J’aurais aimé tenir un commerce.

Un inventeur, un patron ou un scientifique pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Daniel Carasso, le fondateur de Danone. C’était un chef d’entreprise visionnaire, mais aussi un grand chercheur. Un symbole de réussite européenne.

Le dernier livre que vous avez lu ?

"La petite fille de Monsieur Linh", de Philippe Claudel.

Pour votre pot de départ, la phrase que vous aimeriez entendre ?

Je ne souhaite pas de discours. C’est assez conventionnel. Je préfère les discussions simples, en face à face.

Propos recueillis par Adrien Cahuzac

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle