Christine Ah-Kang , une ingénieur cosmopolite, femme au début prometteur 2015

Christine Ah-Kan, technical project manager de Dalet digital media systems, remporte le trophée des femmes au début prometteur. 

Partager

Kena Betancur/AFP

Christine Ah-Kang vise très haut. Son modèle ? Sheryl Sandberg, la directrice des opérations de Facebook. Diplômée de Télécom SudParis, une école d’ingénieurs spécialisée dans les technologies de l’information, elle a un profil international. Née à La Réunion, elle a obtenu en 2014 un master de sciences de l’ingénierie électrique à l’université de Buffalo, dans l’État de New York. Lors de son stage de fin d’étude, effectué chez Verizon, en France, elle a notamment créé une base de données pour gérer le réseau de fibre optique tricolore. Reliée à Google earth, cette base permet de visualiser ledit réseau en quelques clics.

Le nombre d’études documentaires (coûteuses et peu efficaces) réalisées sur cette thématique a été réduites de moitié grâce à ce projet. Forte de cette expérience, Christine Ah-Kang se fait rapidement embaucher au poste de technical project manager chez Dalet Digital Media Systems, un éditeur de logiciels pour les professionnels des médias. Elle gère le déploiement de solutions digitales chez les clients. Recrutée à Paris au mois d’avril, elle poursuit sa mission à New York depuis le mois de juillet. Apprendre vite, monter rapidement en compétences… La politique de Dalet va comme un gant à cette jeune femme de 22 ans, la plus jeune ingénieur embauchée à ce poste par l’entreprise. Christine Ah-Kang est ambitieuse. Elle voudrait un jour développer l’activité d’une entreprise à l’international, pour "créer un business à partir de rien". ??

conseil à une débutante

"S’organiser et gérer son stress"

Lélia de Matharel

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS