Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Choses vues et entendues lors de l'ouverture de Midparc

, , , ,

Publié le

Ambiance festive ce lundi 30 septembre sur la zone industrielle Midparc pour une inauguration par le roi du Maroc d'une zone appelée à devenir le premier cluster aéronautique du Maroc.

Choses vues et entendues lors de l'ouverture de Midparc
Atelier aéronautique au Maroc

Grande effervescence lundi dans la zone franche du nouveau parc industriel de Midparc situé à quelques encablures de l'aéroport Mohamed V de Casablanca. Chaque côté du trottoir était bondé d'un côté de visiteurs et curieux divers contenus par des barrières et de l'autre un groupe folklorique accompagné d'une foule agitant des drapeaux marocains et des femmes poussant des youyous.

Au milieu de la chaussée, un long corridor d'un tapis déroulé sur une centaine de mètres avec à l'arrivée, une jeune fille aux longs cheveux bruns devant un ruban à découper. Tout le long du tapis, un corridor d'officiels en costume et cravate trépignent attendant l'arrivée du roi Mohamed VI.

Un cortège de motos a fini par faire son apparition accompagnant la voiture du roi qui s'arrête pile au ras du début du tapis déroulé. Inattendu, le roi surgit de la place assise à côté du conducteur en se dirigeant vers le corridor d'officiels venus lui souhaiter la bienvenue.

Si le chapiteau dans lequel doit se passer les cérémonies de signature de conventions diverses liées à l'activité du parc était proche, il a fallu plusieurs minutes protocolaires pour l'atteindre. Heureusement, que le temps bien que variable laissait passer de temps à autre des rayons de soleil bienvenus.

C'est à Abdelkader Amara qu'est revenu naturellement en sa qualité de ministre de l'Industrie, de prononcer le premier discours suivi de celui de Hamid BenBrahim Al Andaloussi en sa qualité de président du Gimas, partenaire de l'événement.

Avant la remise des décorations aux industriels choisis, le détail de la signature de 6 conventions industrielles a été présenté sur grand écran. Une fois la cérémonie royale terminée, place à la collation déjeunâtoire pour l'ensemble des invités à l'issue de laquelle, le ministre de l'Industrie a répondu aux questions de la presse dans l'espace réservé aux journalistes.

L'Usine Nouvelle vous a concocté un florilège des déclarations les plus importantes.

Benbrahim Al Andaloussi (président du Gimas)

"Nous avons démarré le projet Bombardier en même temps qu'on était en train d'aménager le parc. Nous nous donnons les moyens de capter, d'intéresser et de faciliter la vie aux PME. Avec Bombardier, nous avons aujourd'hui un industriel de taille mondiale mais le cœur de cible de Midparc c'est les PME. Pour amener les PME avec nous, nous avons avec AC Management qui est l'acteur N°1 du financement des PME aéronautiques."

Thierry Le Tailleur (président du directoire d'ACE Management.)

"Depuis maintenant une dizaine d'années, le Maroc bénéficie de fonds d'investisseurs industriels comme EADS, Airbus ou Safran. La plupart des entreprises dans lesquels on a investi en France et en Europe font des implantations au Maroc comme Mécachrome, le Piston français, ARM ou Daher. C'est dans l'aéronautique que les PME créent de l'emploi. Dans un esprit gagnant-gagnant, elles vont pouvoir profiter de cette information et permettre à d'autres entreprises d'intervenir directement dans les filiales marocaines. L'expérience de partenariat entre industriels de plusieurs pays permet de créer des échanges, des rapprochements, favoriser l'implantation de sociétés françaises en Amérique du nord pour leur permettre de rentrer sur le continent américain et faire bien sûr la même chose en sens inverse."

Jean-Michel Léonard, (président d'EADS Sogerma)

"Maroc Aviation, notre filiale marocaine est probablement l'une des toutes premières sociétés aéronautiques installées au Maroc après la RAM (Royal air Maroc) en 1951. Nous sommes assez bien positionnés pour parler de cette expérience marocaine. Nous avons aujourd'hui une entreprise qui emploie plus de 400 personnes dans différents domaines comme l'assemblage métallique, les composites, l'aménagement intérieur avec un très bon développement. Le fonds Hassan II nous a aidé tout à fait dans ce sens car il nous permet aujourd'hui de continuer notre développement. Nous voyons l'arrivée de Bombardier comme une excellente chose."   

Abdelkader Amara (ministre de l'Industrie du Maroc)

SUR LA SPÉCIALISATION

"Aujourd’hui le coup d’envoi a été donné pour l’inauguration de la zone industrielle de Midparc spécialisée dans l’aéronautique. Nous voulons qu’elle soit ainsi et qu'elle restera aéronautique. Cela permettrait à terme à cette zone de devenir un cluster dédié. Comme vous le savez à Casablanca, avoir du terrain foncier de disponible n’est pas toujours évident. Il faudrait qu’on garde pour l’aéronautique cet espace d’une manière précieuse."

SUR L'ÉTAT DES LIEUX

"La première tranche est opérationnelle avec ses bâtiments composés de centres de vie avec les douanes, les ateliers relais et les infrastructures qui vont avec. Le paysage de Midparc a été transformé en l’espace de 6 semaines  J’espère que nous allons donner le coup d’envoi de son extension, très prochainement. C’est un grand chantier que nous mettons en œuvre. L'aéronautique à l’international se présente globalement sous les meilleurs auspices. Ce projet, a de plus en plus la bienveillance des décideurs politiques. Nous sommes avec l’aéronautique sur un secteur qui référence une centaine d’entreprises avec un chiffre d’affaires de 6,4 milliards de dirhams (571 millions d'euros) en totalité réalisés à l’export et qui évolue avec un taux de croissance à deux chiffres."

SUR BOMBARDIER

"Bombardier est notre partenaire stratégique. L’installation de ce grand avionneur inaugure la deuxième phase dans laquelle nous allons avoir des donneurs d’ordre qui permettraient à ce tissu de fournisseurs de s’étoffer davantage."  

SUR LES CONTRATS D'INVESTISSEMENT

"En ce qui concerne l’aéronautique, nous sommes sur 6 contrats d’investissement qui vont générer dans le cadre du fonds Hassan II, 400 emplois prévus."

SUR LE FUTUR

"Parmi les sociétés à venir s’installer sur Midparc, il y a Bombardier et c’est déjà important. Au dernier salon du Bourget, nous avons signé un contrat entre Midparc et Eaton qui j’espère sera des nôtres très prochainement. Un autre candidat sur lequel Midparc travaille s’est manifesté mais je ne dirai pas son nom car il faut attendre la concrétisation de la signature et le coup d’envoi officiel de l’ouverture de la zone industrielle de Midparc qui interviendra dans les semaines et les mois à venir."

Nasser Djama à Casablanca

 

 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus