ChômageINSERTION ENCORE PLUS DIFFICILE DES JEUNES DIPLôMéS DANS LES ENTREPRISESSolution controversée

Partager

Chômage

INSERTION ENCORE PLUS DIFFICILE DES JEUNES DIPLôMéS DANS LES ENTREPRISES

Solution controversée



Le nombre de demandeurs d'emploi titulaires d'un diplôme égal ou supérieur à une licence a augmenté de 42% entre août 1992 et août 1993. D'une manière générale, les jeunes diplômés de moins de trente ans dont de plus en plus touchés par le chômage. De juin 1991 à juin 1993, ceux du niveau de la licence et plus sont passés de 27 000 à 55 000. Et de 56 000 à 101 000 pour les titulaires d'un bac plus 2. La situation des techniciens supérieurs n'est guère meilleure. Cette croissance inquiétante justifie, d'après le gouvernement, la création d'un nouveau "contrat d'insertion professionnelle", dont le décret a été publié au "Journal officiel" jeudi dernier.Il est destiné aux jeunes demandeurs d'emploi de 16 ans à moin s de 26 ans et remplacera les contrats d'adaptation et d'orientation. Principale innovation: il permet d'embaucher des jeunes diplômés, de niveau bac+2 jusqu'au titre d'ingénieur, chômeurs depuis plus de six mois, sur des CDD, payés à 80% du Smic. En clair trois catégories de jeunes vont désormais coexister au sein ou au seuil des entreprises Les débutants embauchés autour de 200000 francs par an pour les plus diplômés. Ceux qui seront recrutés par le nouveau contrat d'insertion professionnel. Et enfin les récalcitrants qui préféreront attendre des jours meilleurs.









USINE NOUVELLE - N°2446 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS