Chômage partiel aux Papeteries de Condat

Partager

Social. La mesure prend effet ce 1er septembre : le chômage partiel entre en vigueur dans la Papeterie de Condat, au Lardin-Saint-Lazare, en Dordogne. La ligne N°6 qui produit le papier au grammage le plus épais est la plus touchée.

20 000 heures sont supprimées jusqu’à fin décembre, soit 58 jours d’arrêt. De son côté, la ligne N°4 va connaître 12 jours d’arrêt et la N°8 qui est affectée au grammage léger, porteur commercialement, ne sera stoppée que pendant quatre jours.

Au global sur ces trois machines, ce sont 33 000 heures chômées. Sans compter les répercussions sur les ateliers de première transformation du papier et celui de la coupe.
Pour justifier des mesures de chômage partiel, la direction de cette usine que détient le groupe Lecta avance une baisse des commandes de l’ordre de moins 10 % par rapport à 2010. La papeterie qui devait produire 525 000 tonnes de papier couché cette année, ne devrait pas dépasser 515 000 tonnes.
Le projet de supprimer une équipe sur la ligne de production N°6 est également en discussion avec le CE. Une quinzaine de salariés serait reclassée dans l’entreprise sur d’autres équipements.
Un scénario qui ajoute une couche supplémentaire d’inquiétude et de colère aux 650 salariés de l’usine. « Nous craignons que cette suppression d’une équipe ne soit que le début de l’arrêt à terme de la ligne 6. Nous sommes inquiets car nous constatons que les choix stratégiques, les commandes sont fait par le groupe Lecta. Nous n’avons aucune marge de manœuvre » indique Patricia Canto, secrétaire du CE.
Une expertise confiée à un cabinet extérieur a été demandé par les membres du comité d’entreprise concernant l’ajustement de la production.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS