Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Chocolaterie de Bourgogne en redressement judiciaire

, ,

Publié le

L’entreprise reprise à Barry Callebaut fin 2012 par Philippe de Jarcy et deux associés est victime d’une crise de croissance qui plombe sa trésorerie.

Chocolaterie de Bourgogne en redressement judiciaire © Guittet Pascal - L'Usine Nouvelle

Chocolaterie de Bourgogne vient de déposer le bilan et entre dans une période de redressement judiciaire pour six mois. "C’est la meilleure chose qui pouvait nous arriver compte tenu de la situation actuelle car il nous manque 5 à 6 millions d’euros en trésorerie", explique Philippe de Jarcy qui a repris fin 2012 avec deux associés, ce site industriel au géant suisse Barry Callebaut.

Le carnet de commandes de l’entreprise (68 millions d’euros de chiffre d’affaires) est toutefois, selon son dirigeant, plein jusqu’à fin 2015 et les 310 salariés ne craignent actuellement rien pour leur emploi. "Nous avons compensé l’arrêt prévu du contrat avec Nestlé, soit 30 millions d’euros, par 57 millions de commandes confirmées et 25 autres millions sont en cours de négociation", explique-t-il.

Un fort besoin en fonds de roulement

Chocolaterie de Bourgogne vit une crise de croissance, d’autant que les référencements auprès de ses clients de la grande distribution sont longs à finaliser et qu’une nouvelle norme européenne d’étiquetage, applicable au premier janvier 2015, surcharge les fabricants d’emballages qui peinent à livrer.

En outre, le chocolatier qui a investi 4 millions d’euros en deux ans et recruté une trentaine de personnes, voit son besoin en fonds de roulement encore accru.

"Nous devrions revenir à l’équilibre d’ici à six mois pour réenclencher ensuite un processus de croissance", assure Philippe de Jarcy qui cherche parallèlement à muscler ses fonds propres en faisant entrer des investisseurs.

Didier Hugue

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle