CHO-Power lance sa première usine de production d’électricité à partir de déchets et de biomasse dans les Landes

Dix-sept mois après la pose de la première pierre, l’usine de CHO-Power est prête à démarrer, à Morcenx.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CHO-Power lance sa première usine de production d’électricité à partir de déchets et de biomasse dans les Landes
CHO-Power à Morcenx dans les Landes

C’est ce lundi 9 juillet que va être inaugurée à Morcenx (Landes) l’usine CHO-Power, la première unité de valorisation énergétique de déchets industriels et de biomasse par gazéification, une technologie plasma brevetée par le groupe girondin Europlasma qui s’est spécialisé dans les technologies propres et dans la production d’énergies renouvelables.

L’usine va utiliser 37 000 tonnes par an de déchets industriels banals locaux et 15 000 tonnes par an de plaquettes forestières issues de la région. Ce qui va permettre la production de 12 MWe d’électricité revendus à EDF ainsi que 18 MWth de chaleur dédiées dans un premier temps à l’alimentation d’un séchoir à bois.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les déchets industriels apportés par les collecteurs locaux du département des Landes ne seront plus destinés à l’enfouissement mais valorisés localement. La production d’électricité permettra d’alimenter l’équivalent de 50 000 habitants de Morcenx et des cantons environnants, soit un landais sur sept.

L’unité qui a nécessité un investissement de 40 millions d’euros, va employer 25 salariés qui vont travailler en équipe sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Le groupe Europlasma (270 salariés, 58 millions d’euros de chiffre d’affaires) détient 25 % des parts de l’usine, les 75 % restants étant détenus par un fonds d’investissement installé à Lausanne qui gère 8 milliards de dollars de fonds de pension et qui aime par-dessous-tout la discrétion.

CHO-Power ne devrait pas en rester là. "Le marché potentiel en France représente 280 installations possibles. Nous sommes en négociations avec trois opérateurs pour installer et exploiter le process", indique Didier Pineau, directeur général d’Europlasma.

Au Royaume-Uni, quatre dossiers sont très avancés. Les permis d’exploiter ont été accordés pour des unités qui vont voir le jour respectivement sur les ports de Barry, Barrow, Hull et Sunderland. Chaque unité traitera 60 000 tonnes de déchets de bois.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS