Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chine: Nouveau ralentissement probable de la consommation en 2019

Publié le

PEKIN (Reuters) - La croissance de la consommation ralentira encore "très vraisemblablement" cette année en Chine, a annoncé le ministère du Commerce mardi, soulignant une montée des risques auxquels s'expose la deuxième économie mondiale en période de tension commerciale avec les Etats-Unis.

Chine: Nouveau ralentissement probable de la consommation en 2019
La croissance de la consommation ralentira encore "très vraisemblablement" cette année en Chine. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee
© JASON LEE

Les autorités chinoises ont déjà pris des dispositions en faveur des entreprises et de l'investissement pour contrer les effets du différend commercial et comptent sur le consommateur pour éviter un ralentissement trop marqué.

"Les pressions sur le marché de la consommation vont s'intensifier et la croissance de la consommation ralentira encore très vraisemblablement", a dit Wang Bin, un haut fonctionnaire du ministère du Commerce, à la presse.

Le tassement subi par les ventes au détail en 2018 - dont la croissance de 9% en moyenne a été la plus faible depuis 15 ans - s'explique par une faiblesse "ponctuelle" des ventes d'automobiles et du marché immobilier, alors que d'autres catégories continuent d'enregistrer une croissance "relativement normale", a ajouté Wang.

Les ventes du premier marché automobile mondial ont diminué pour la première fois depuis les années 90.

La croissance des ventes au détail - de biens, les services étant exclus des indicateurs officiels - durant les fêtes du Nouvel An chinois n'a jamais été aussi basse depuis 2011 au moins, attestant d'une certaine prudence de la part du consommateur dans un contexte de fléchissement de la croissance.

Mais il n'y a pas lieu d'être exagérément pessimiste pour la distribution, a fait valoir Wang, mettant en avant les mesures prises par le gouvernement pour atténuer le coup de mou de l'économie.

De fait, le luxe semble être épargné par le ralentissement généralisé du secteur de la distribution.

La demande chinoise a ainsi permis à L'Oréal ou encore à Estée Lauder de réaliser un chiffre d'affaires supérieur au consensus au quatrième trimestre, tandis qu'Hermès a observé que la dynamique commerciale de ses boutiques chinoises était restée soutenue durant le dernier trimestre sous revue.

Les Chinois riches continueront d'assouvir leurs goûts de luxe cette année compte tenu en particulier d'une forte hausse du pouvoir d'achat des générations les plus jeunes, écrit le quotidien China Daily mardi, à l'appui d'une étude du consultant Ruder Finn and Consumer Search Group.

(Yawen Chen, Stella Qiu et Ryan Woo,; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle