Chine: La BPC active la TMLF pour un soutien monétaire ponctuel

SHANGHAI (Reuters) - La Banque populaire de Chine (BPC) a servi mercredi 267,4 milliards de yuans (35,5 milliards d'euros) à certaines banques commerciales par le biais d'une facilité de prêt à moyen terme ciblée (TMLF), une mesure de soutien indirect aux PME qui semble s'inscrire dans une politique de retenue en raison de signes d'amélioration de la conjoncture locale.
Partager
Chine: La BPC active la TMLF pour un soutien monétaire ponctuel
La Banque populaire de Chine (BPC) a servi mercredi 267,4 milliards de yuans (35,5 milliards d'euros) à certaines banques commerciales par le biais d'une facilité de prêt à moyen terme ciblée (TMLF), une mesure de soutien indirect aux PME qui semble s'inscrire dans une politique de retenue en raison de signes d'amélioration de la conjoncture locale. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee

Le taux d'intérêt à un an de la TMLF est de 3,15%, le même que celui de l'opération précédente, soit 15 points de base de moins que les crédits servis dans le cadre de la facilité de prêt à moyen terme MLF.

La TMLF a fait ses débuts en décembre et les traders s'attendaient à ce que la BPC y recoure encore face à des banques qui préfèrent prêter aux grandes entreprises publiques plutôt qu'aux PME.

Des spécialistes au fait de la politique de la banque centrale avaient dit à Reuters que la BPC ferait sans doute une pause pour évaluer la situation économique avant éventuellement de recourir à des mesures plus radicales, comme une baisse du coefficient des réserves obligatoires. Ce coefficient a été abaissé à cinq reprises lors de l'année écoulée.

La banque centrale ne veut pas inonder le marché de liquidités, de crainte que cela ne relance la spéculation, et veut conserver quelques armes dans son arsenal, avaient ajouté les spécialistes.

Mais le biais accommodant de la BPC est bien là, avaient-ils poursuivi, observant que les mesures budgétaires, telles que des baisses d'impôt, commençaient à peine à produire leurs effets sur l'économie et que la banque centrale continuait à soutenir l'économie par divers moyens.

Une statistique du PIB meilleure que prévu, ainsi que d'autres indicateurs du même acabit, ont provoqué une nette révision des anticipations d'un nouvel assouplissement monétaire en Chine.

Les analystes de Nomura pensent que l'injection de liquidités de ce mercredi réduit d'autant la nécessité de réduire le coefficient des RO dans l'immédiat.

Les propos tenus récemment par les autorités chinoises, suivant lesquels la politique monétaire devait être finement ajustée n'ont fait que renforcer le sentiment que ces dernières ont adopté une approche plus prudente et attentiste.

Mais la crainte de ne plus voir de coup de pouce monétaire soutenir l'activité a plombé les places boursières chinoises, très sensibles à tout changement de la situation de liquidité. Les valeurs de l'immobilier, qui flambaient par le passé lorsque la banque centrale se montrait particulièrement généreuse, ont particulièrement souffert.

"La TMLF d'aujourd'hui représentant la totalité des besoins du deuxième trimestre, le marché redoute d'avoir moins d'assouplissement voire d'avoir un durcissement", commente Frances Cheung (Westpac). Toutefois, "l'environnement macroéconomique ne justifie pas encore d'adopter un biais restrictif pour la politique monétaire car nous n'en sommes qu'aux prémices d'un rebond de l'activité économique".

(Winni Zhou et John Ruwitch, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS