Chine: L'économie bat le consensus au T4, confirme son rebond post-coronavirus

par Gabriel Crossley et Kevin Yao

Partager

Chine: L'économie bat le consensus au T4, confirme son rebond post-coronavirus
L'économie chinoise a progressé au quatrième trimestre de 2020 à un rythme plus important qu'attendu, confirmant qu'elle s'est relevée de l'impact désastreux de la crise sanitaire et s'orientant vers une croissance encore plus solide cette année malgré les effets de la pandémie de coronavirus à travers le monde. /Photo prise le 13 janvier 2021/REUTERS/Tingshu Wang

PEKIN (Reuters) - L'économie chinoise a progressé au quatrième trimestre de 2020 à un rythme plus important qu'attendu, confirmant qu'elle s'est relevée de l'impact désastreux de la crise sanitaire et s'orientant vers une croissance encore plus solide cette année malgré les effets de la pandémie de coronavirus à travers le monde.

Le rétablissement de la deuxième puissance économique mondiale après le creux provoqué en début d'année dernière par la crise sanitaire a surpris de nombreux observateurs, surtout avec les autres défis auxquels ont fait face les décideurs à Pékin, au premier rang desquels les tensions commerciales avec les Etats-Unis.

En imposant de strictes mesures de confinement, la Chine a réussi à placer l'épidémie de coronavirus sous contrôle plus rapidement que beaucoup d'autres pays, tandis que les mesures de soutien déployées par le gouvernement et la hausse de production des industriels locaux pour approvisionner des pays paralysés par la crise sanitaire ont contribué à une dynamique positive.

Les données officielles publiées lundi montrent que le produit intérieur brut (PIB) de la Chine a progressé sur la période octobre-décembre de 6,5% en rythme annuel, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une hausse de 6,1% après une croissance de 4,9% au troisième trimestre de 2020.

Sur l'ensemble de l'année 2020, le PIB a progressé de 2,3%, d'après les données du Bureau national de la statistique (BNS), ce qui fait de la Chine l'unique puissance économique majeure à avoir évité une contraction l'an dernier alors que de nombreux pays ont peiné à contrôler la crise sanitaire du coronavirus.

"Les données meilleures qu'attendu indiquent que la croissance s'est avancée en territoire expansionniste, bien que certains secteurs restent en rétablissement", a déclaré Wing Zhaopen, économiste chez ANZ à Shanghai.

"La fin de politiques va exercer des pressions contra-cycliques sur la croissance en 2021", a-t-il ajouté.

VIRAGE

Après une contraction historique de 6,8% au premier trimestre de 2020, quand un foyer de contaminations au coronavirus dans la ville de Wuhan dans le centre du pays s'est transformé en pandémie, l'économie chinoise s'est progressivement relevée, aidée par des mesures sanitaires strictes et les mesures de stimulus déployées par Pékin.

La deuxième puissance économique mondiale a été portée par l'inattendue solidité des exportations, alors que la consommation - un moteur clé de la croissance - n'a pas répondu aux attentes sur fond de craintes d'une nouvelle vague de contaminations.

Des données officielles publiées la semaine dernière ont montré une progression plus forte qu'attendu des exportations en décembre, alors que la demande pour le matériel médical et pour d'autres produits chinois a été alimentée par les perturbations rencontrées dans d'autres pays à cause du coronavirus.

Mais, symbole de l'impact de la crise sanitaire, la croissance annuelle du PIB chinois en 2020 est la plus faible depuis plus de quatre décennies.

L'éclaircie économique mise en exergue par les récentes statistiques a réduit la nécessité d'un assouplissement prolongé de la politique monétaire cette année. La banque centrale a revu à la baisse certaines mesures de soutien, ont dit des sources à Reuters, mais les principaux décideurs à Pékin ont assuré qu'il n'y aurait pas de virage abrupt.

En rythme trimestriel, le PIB chinois a progressé de 2,6% sur la période octobre-décembre, selon les données du BNS, alors que le consensus ressortait à +3,2% après une croissance de 3,0% en lecture définitive sur la période juillet-septembre.

ANNÉE RADIEUSE EN VUE

D'autres statistiques publiées lundi montrent que les ventes au détail ont chuté l'an dernier de 3,9%, illustrant la fragilité de la consommation et marquant une première contraction depuis 1968.

La croissance des ventes au détail en décembre a été inférieure au consensus, reculant à 4,6% après +5,0 en novembre, alors que les ventes de produits cosmétiques et d'automobiles, notamment, ont ralenti.

Cependant le vaste secteur manufacturier a poursuivi sa belle dynamique, avec une production industrielle qui a progressé le mois dernier de +7,3% en rythme annuel, battant le consensus et atteignant son plus haut niveau depuis mars 2019.

Ning Jizhe, le directeur du Bureau national de la statistique, a déclaré lors d'un point de presse que de nombreuses conditions favorables devraient permettre à la Chine de poursuivre son rétablissement économique en 2021.

Les analystes s'attendent à ce que l'économie chinoise progresse cette année de 8,4% avant de voir sa croissance ralentir à 5,5% en 2022. La forte progression attendue cette année, qui serait un pic en dix ans, serait toutefois à mettre en corrélation avec le faible niveau de croissance en 2020.

Certains analystes préviennent par ailleurs que le récent rebond du nombre quotidien d'infections au coronavirus en Chine pourrait avoir un impact sur l'activité et la consommation, alors qu'approchent les vacances du Nouvel an lunaire - une période dont des centaines de millions de personnes profitent traditionnellement pour voyager.

(version française Jean Terzian)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS