Chine et USA dopent le premier trimestre de Nestlé, objectifs confirmés

par Silke Koltrowitz
Partager
Chine et USA dopent le premier trimestre de Nestlé, objectifs confirmés
Nestlé a confirmé jeudi qu'il prévoyait pour l'ensemble de l'année une croissance organique supérieure à 3%, le géant suisse ayant réalisé au premier trimestre 2019 des performances commerciales supérieures aux attentes à la faveur notamment d'une bonne dynamique aux Etats-Unis et en Chine. /Photo prise le 18 février 2019/REUTERS/Pierre Albouy

ZURICH (Reuters) - Nestlé a confirmé jeudi qu'il prévoyait pour l'ensemble de l'année une croissance organique supérieure à 3%, le géant suisse ayant réalisé au premier trimestre 2019 des performances commerciales supérieures aux attentes à la faveur notamment d'une bonne dynamique aux Etats-Unis et en Chine.

Le plus grand groupe alimentaire mondial, propriétaire entre autres de Maggi Soup et des barres chocolatées KitKat, a déclaré que les Etats-Unis et la Chine, ses principaux marchés, avaient maintenu leurs solides performances, ajoutant que les produits pour animaux de compagnie, les produits laitiers et la nutrition infantile avaient contribué le plus fortement à cette croissance.

Nestlé et ses concurrents tentent de compenser la tendance des consommateurs à préférer des aliments frais et produits localement en se concentrant sur des segments à croissance rapide comme les préparations pour nourrissons et le café.

Sur les trois premiers mois de l'année, la croissance organique a été de 3,4% et le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de 4,3% à 22,2 milliards de francs suisses (19,5 milliards d'euros). Les analystes avaient anticipé respectivement +2,8% et 22,1 milliards, selon des données Infront Data.

"Notre rapidité d’action accrue, notre capacité à innover pour un monde en mutation et notre capacité à exécuter portent clairement leurs fruits. Nous confirmons nos prévisions pour l’année", déclare Marck Schneider, administrateur délégué du groupe suisse, cité dans un communiqué.

Nestlé a également déclaré que les efforts visant à orienter davantage son portefeuille vers la santé et le bien-être, et à remanier, voire céder les marques sous-performantes, étaient en bonne voie.

Il a précisé que les passages en revue des options stratégiques pour sa division soins de la peau et pour sa marque Herta (viande transformée) seraient finalisées vers la mi et vers la fin 2019.

PRÉVISIONS DE CROISSANCE

Nestlé a estimé que la croissance en volume des ventes avait bien résisté au cours du trimestre et que les prix s'étaient améliorés, à la faveur de leur hausse au Brésil et aux Etats-Unis.

Le marché chinois a maintenu sa croissance moyenne à un chiffre, notamment grâce aux préparations haut de gamme pour nourrissons et à Nescafé.

Les acquisitions d'une licence de vente de produits Starbucks et d'Atrium Innovations, qui ne sont pas comprises dans la croissance organique, ont contribué à la hausse du chiffre d'affaires global.

Pour Jean-Philippe Bertschy, analyste de Vontobel, ces résultats montrent que les mesures prises l'année dernière commencent à porter ses fruits. Il estime que les prévisions de croissance seront relevées. Il confirme sa recommandation "à l'achat" sur le titre.

L'action Nestlé progressait de 1,06% à 96,10 francs vers 08h50 GMT à la Bourse de Zurich, portant sa progression depuis le début de l'année à plus de 20%, faisant un peu mieux que l'indice regroupant les valeurs agro-alimentaires européennes sur la période (+18,6%).

Mercredi, Danone a fait état d'un ralentissement de sa croissance organique à 0,8% au premier trimestre, pénalisé par la faiblesse de sa nutrition infantile en Chine et le boycott de ses produits laitiers au Maroc. Le groupe français a toutefois dit tabler sur une accélération de ses ventes dès le deuxième trimestre grâce à des comparatifs plus favorables.

Jeudi le géant anglo-néerlandais Unilever a annoncé une croissance organique de ses ventes de 3,1% sur la même période, évolution qui a dépassé les attentes des analystes.

(Catherine Mallebay-Vacqueur, édité par Benoit Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS