Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chimie : les effets pervers de la restructuration

, , , ,

Publié le

Un an après l'explosion de l'usine AZF de Toulouse, la restructuration de la chimie française s'accélère. Les réaménagements et les femetures de sites dangereux se sont multipliés en France, affirment Les Echos. Avec des effets pervers. Les chimistes pourraient être tentés de se développer à l'étranger, notamment aux Etats-Unis, où la législation est moins contraignante. Mais surtout, le nombre des salariés des groupes chimiques sur les sites français ne cesse de diminuer, au profit du recours à la sous-traitance. Une pratique dénoncée comme dangereuse pour la sécurité après l'accident de Toulouse...

Bayer cherche un repreneur pour ses insecticides, annonce le Financial Times. Le groupe allemand discute avec Reckitt Benckiser, SC Johnson (le n°1 mondial du secteur), et deux autres candidats. Bayer espère tirer entre 700 et 800 millions d'euros de la vente de cette activité (400 millions d'euros de chiffre d'affaires). Bayer cherche à réduire sa dette après le rachat d'Aventis CropScience.

Leerdammer passe sous pavillon français. La marque nééelandaise de fromages est rachetée par le groupe Bel (La Vache qui rit, Babybel, Port-Salut...), pour 190 millions d'euros. Bel (1,741 milliard d'euros de chiffre d'affaires), qui se prévaut de la plus belle rentabilité du secteur, ajoute ainsi une marque leader en Europe à son portefeuille déjà bien garni, souligne La Tribune.

Fiat Auto pourrait supprimer encore 3000 emplois, quelques mois après un plan équivalent, annoncent Les Echos. Fiat a de nouveau enregistré un recul de ses ventes européennes en août (-10 ,4%).

Dassault veut-il prendre le contrôle de Thales ? La réponse est non, mais... L'Etat presse Dassault de prendre la place d'Alcatel au capital de Thales, indiquent Les Echos. Alcatel détient 15,8% du groupe d'électronique et cherche à les vendre. Or,  Dassault n'aime pas les opérations capitalistiques, mais il est tout de même intéressé par certains pans de l'activité de Thales, notamment ceux liés à l'électronique du Rafale. Mais il n'est pas question de dépecer Thales... Les discussions- ardues, continuent.

Jeu de chaises musicales chez PPR. Alain Redheuil, P-DG de la filiale Rexel de distribution de matériels électriques, quitte son poste. Il est remplacé par le patron de Guilbert (matériels de bureau), lui-même remplacé par le directeur général de Guilbert France. Officieusement, le départ d'Alain Redheuil est dû à des désaccords stratégiques, liés à une prochaine cession de Rexel (8 milliards d'euros de chiffre d'affaires) par PPR, explique La Tribune.

Sachez enfin que Steve Case a sauvé sa place à la tête d'AOL-Time Warner, mais sans doute pas pour longtemps. Le patron d'AOL, qui avait absorbé Time Warner en 2001, subit une fronde des dirigeants de Time Warner, alors que la fusion entre le spécialiste d'Internet et le groupe de medias n'a pas tenu ses promesses. De plus, l'entreprise est soumise à une enquête de la SEC, qui se demande si AOL n'a pas gonflé ses comptes avant la fusion. C'est dans La Tribune.

A lundi !

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle