Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chimie : Kem One fait vaciller la filière

Olivier James , , ,

Publié le

Chimie : Kem One fait vaciller la filière
Le possible dépôt de bilan du groupe pourrait avoir un effet domino.

ArcelorMittal à Florange, M-Real à Alizay, Rio Tinto Alcan à Saint-Jean-de-Maurienne… Et maintenant Kem One au bord de l’Étang de Berre (Bouches-du-Rhône). Pour Arnaud Montebourg, les missions de sauvetage se succèdent. Mais cette dernière est de plus grande ampleur avec 1 300 salariés concernés. Depuis mercredi 27 mars, Kem One, société qui regroupe les anciennes activités PVC d’Arkema rachetées l’été dernier par le groupe Klesch, a été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon. Un dépôt de bilan n’est pas à exclure. Ses effets pourraient être dévastateurs, car Kem One est au cœur du complexe industriel de l’Étang de Berre, qui totalise 12 000 emplois, répartis dans 300 entreprises, des pétroliers aux plasturgistes en passant par les acteurs de la chimie de base. La crainte des syndicats ? Un effet domino. Dans sa chute, Kem One ferait couler le reste de l’écosystème, déjà fragilisé par les difficultés structurelles de la pétrochimie française. L’avenir de la chimie en France est en jeu et le gouvernement ne peut l’ignorer.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • KEM ONE à LYON (69007)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle