Chimie fine : Weylchem jette l’éponge à Griesheim

Partager
Chimie fine : Weylchem jette l’éponge à Griesheim

Après 163 ans d’activité, le parc chimique de Griesheim, en périphérie de Francfort, pourrait arrêter définitivement ses activités chimiques en juin prochain. Site emblématique du groupe Hoechst, puis de Clariant, il hébergeait leurs anciennes activités depuis 2007 sous la bannière de Weylchem. Ce dernier avait été créé deux ans plus tôt par le fonds d'investissement privé familial allemand, ICIG. Mais il va jeter l’éponge. La raison invoquée est le coût des infrastructures beaucoup trop élevé, alors que Weylchem est le seul acteur à supporter ce coût. Le groupe allemand de chimie de spécialité doit payer notamment pour la gestion de réseaux électriques ou une station de traitement des eaux usées surdimensionnés par rapport à ses modestes besoins, alors que ces derniers sont gérés par le gestionnaire de plateforme.

Les coûts d'infrastructures en question

Tout près de Greisheim, dans le parc de Höchst (également hérité de Hoechst), les coûts d’infrastructures seraient trois fois moins élevé parce qu’ils sont supportés par un plus grand nombre de sociétés. « Pendant des années, l’ajout de valeur sur le site de Griesheim n’a pas suffi à couvrir les coûts d’infrastructure excessivement élevés. Le résultat s’est traduit par des pertes soutenues », a déclaré Rafael Reiser, directeur général de WeylChem Griesheim.

Pourtant, Weylchem dit avoir investi plus de 20 millions d’euros au cours des cinq dernières années dans ce site de Greisheim pour tenter d’améliorer sa compétitivité. En 2016, par exemple, une centrale à vapeur extrêmement efficace a été mise en service pour plus de six millions d'euros. Elle pouvait fonctionner à la fois avec de la biomasse, du gaz naturel ou du lignite. Malheureusement, ces efforts n’ont pas porté leurs fruits.

Des salariés mutés

Ce retrait de Weylchem va toucher les 134 salariés du parc, mais des discussions sont actuellement en cours pour une reconversion dans les sites de Höchst, de Fechenheim ou de Wiesbaden, où Weylchem dispose encore d’installations industrielles. Doté d’unités polyvalentes et flexibles, Weylchem fabriquait à Greisheim des molécules sur mesure (custom manufacturing), ses spécialités se situant dans la chloration de noyaux aromatiques, la fluoration par réaction de Halex, la méthylation et l'hydrogénation catalytique.

En France Weychem opère le site de Weychem Lamotte à Trosly-Breuil en Picardie. Il possède également la société Potasse et Produits Chimiques (PPC).

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS