Chimie : Arkema convoité par des émergents

Olivier James ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Jusqu'où tombera la chimie française ? Plus d'un an après le rachat de Rhodia par le belge Solvay, Arkema serait en passe de subir le même sort, faisant d'Air liquide le dernier groupe chimique français de poids. À en croire des sources spécialisées, des acteurs industriels de pays émergents examineraient la possibilité de mettre la main sur le français, en particulier le saoudien Sabic, le chinois Sinochem et l'indien Reliance. Pourquoi maintenant ? Arkema se déleste de ses dernières activités les moins rentables liées à la chimie de base, le pôle vinylique vendu au groupe Klesch. Aujourd'hui, la mariée est belle : de plain-pied dans la chimie de spécialités, Arkema est aussi très rentable, sous-valorisée en Bourse et sans actionnaire majoritaire. Une cible de choix pour un acteur industriel d'un pays[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte