Chiffre d’affaires, création d’emploi, le bilan des autocars "Macron" en chiffres

L’Arafer (autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) a publié un nouveau bilan des autocars "Macron". Le chiffre d’affaires des opérateurs continue de croître. Les sociétés ont également créé des emplois.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Chiffre d’affaires, création d’emploi, le bilan des autocars

Les autocars "Macron", c’est 3,4 millions de passagers transportés entre l’ouverture du marché en août 2015 et fin juin 2016, dont 1,5 million de passagers pour le deuxième trimestre 2016, selon l’Arafer (autorité de régulation des activités ferroviaires et routières).

Le chiffre d’affaires de ces opérateurs atteint 40 millions d’euros depuis la libéralisation du marché en août 2015. Au deuxième trimestre 2016, il s’établit à 19 millions d’euros, le chiffre d’affaires est donc en augmentation de 56% par rapport au trimestre précédent.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette augmentation s’explique par la hausse de la recette moyenne par voyageur qui progresse de 40 centimes d’euros aux 100 kilomètres, mais aussi par l’augmentation de la fréquentation. Elle augmente de 39% au second trimestre 2016 par rapport au trimestre précédent. Grâce à cette hausse, le taux de remplissage des véhicules s’améliore en passant de 30,2% en début d’année à près de 41% au deuxième trimestre.

Les créations d'emploi se poursuivent

Les créations d’emploi se poursuivent dans ce secteur au second trimestre, mais à un rythme moins soutenu qu’au cours des trimestres précédents, avec près de 150 équivalents temps plein supplémentaires d’avril à juin 2016. Au total, plus de 1 350 équivalents temps plein ont été créés depuis la libéralisation du marché, dont 83% sont des emplois de chauffeurs.

Plus de 1 100 liaisons ont été proposées à la vente au deuxième trimestre, soit une augmentation de 25%. Mais ce chiffre est "dopé par l’arrivée d’un nouvel opérateur, Migratour", précise le communiqué. Puisque cet opérateur représente à lui seul 210 liaisons pour une ligne saisonnière ouverte en avril. Sans cette nouvelle ligne, il y a 895 liaisons commercialisées contre 858 au trimestre précédent soit une progression de 4% de l’offre. Enfin, le nombre de dessertes augmente avec 193 villes desservies fin juin 2016 contre 150 à la fin du premier trimestre.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS