Chez Total, les drones détectent la présence d'hydrocarbures

Les drones, pour quoi faire ? Total collabore avec l'Onera pour mettre au point des capteurs de détection de gaz ou des hydrocarbures, adaptés aux besoins d'exploration et de sécurité de la Major. Résultat ? Un coût dix fois moins important lors d'une expérimantation de relevés de topographie.

Partager
Chez Total, les drones détectent la présence d'hydrocarbures
Le drone hélicoptère RESSAC de l'ONERA © crédit : ONERA

Très impliqué dans la recherche de nouveaux gisements d’hydrocarbures, Total s’est unit avec l’ONERA en mars 2014 pour développer de nouvelles technologies de télédétection. Le partenariat doté de 30 millions d’euros concerne l’exploration – détection de fuites ou de traces naturelles de gaz ou de pétrole - , comme la sécurité : des fuites dues à la production, voire à un accident industriel. « Nous travaillons sur l’imagerie aéroportée avec différents vecteurs, dont les drones. Pour l’instant, nous en sommes aux techniques d’acquisition : nous essayons de développer des charges utiles d’un kilogramme, » explique Dominique Dubucq, responsable projet R&D télédétection chez Total. La charge utile désigne ici le capteur porté par le drone. Réduire le poids à un kilogramme des capteurs traditionnellement utilisés est un défi technique. Les caméras infrarouges thermiques, par exemple, pour détecter le méthane, nécessitent un système de refroidissement assez lourd.

Au-dessus de 2 kilogrammes, la législation devient plus contraignante. Les caméras existantes, trop grosses, donnent en outre souvent lieu à des fausses alarmes, en raison du spectre d’absorption de l’eau proche du méthane. Quant aux satellites, un seul satellite aujourd’hui, le WorldView3 opéré par Digital Globe, permet de faire des détections dans l’infrarouge « SWIRE (Short Wave Infra Red) » à très haute résolution – submétrique – nécessaire pour les besoins de détection. Mais les images ne sont pas faciles à obtenir, témoigne Dominique Dubucq, qui précise que des essais ont aussi été fait en utilisant des avions, « mais cela pose aussi des problèmes de réglementation et coûte très cher, typiquement 300 euros/ km2. »

Les drones pourraient encore être utiles à d’autres métiers chez Total. Pour des acquisitions sismiques, CGG avait utilisé des drones pour vérifier que les capteurs posés au sol fonctionnaient correctement. Les opérateurs n’ont alors à se déplacer que pour les capteurs en dysfonctionnement. Total a aussi utilisé des drones pour inspecter des torches ou les tester en France pour des relevés de topographie. Il a conclu de cette dernière opération que le coût pourrait être 10 fois moins important avec des drones.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

74 - Annecy

Services d'assurances

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS