Chez PSA, le dialogue entre les syndicats et la direction s’améliore

L’annonce de 3450 suppressions de poste le 19 novembre, aussitôt démentie par PSA, a fait resurgir les (mauvais) souvenirs des récents PSE et de la fermeture d’Aulnay. Les syndicats s’accordent pourtant plutôt sur l’amélioration du dialogue social dans le cadre de l’accord de compétitivité.

Partager
Chez PSA, le dialogue entre les syndicats et la direction s’améliore
Grève contre la fermeture du site PSA d'Aulnay en 2012

La question de l’emploi reste très sensible chez PSA et la moindre annonce concernant de possibles départs de l’entreprise cristallise immédiatement l’attention. Le dispositif de 3450 suppressions de postes pour 2015, dévoilé le 19 novembre par Reuters et démenti par la direction, en a encore apporté la preuve. Pourtant, derrière les 233 pages du document de travail qui détaille la politique RH de PSA en 2014 et 2015 se cache plutôt une bonne nouvelle pour le groupe. De l’aveu de la plupart des organisations syndicales, le dialogue social s’est nettement amélioré depuis un an. "Aujourd’hui, il y a du dialogue social. On est loin de la cogestion à l’allemande, mais on revient de loin", affirme Franck Don, délégué central CFTC. "Loin", c’est juillet 2012 et l’imbroglio autour de la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). "C’était du grand n’importe quoi !", estime à posteriori Christian Lafaye, délégué central FO.

Au milieu du gué

Depuis, le groupe a évolué. La nomination comme DRH de Philippe Dorge ("un maestro", va même jusqu’à dire Christian Lafaye…) et la signature de l’accord de compétitivité Nouveau Contrat Social (NCS) ont marqué un tournant. "Les partenaires sociaux sont informés plus en amont et ont davantage d’informations, relate Serge Maffi, délégué central SIA-GSEA. La présence de deux représentants des salariés au conseil de surveillance y participe, même si beaucoup des informations qui y sont données restent confidentielles. Mais avant, nous n’avions aucun représentant, c’est donc mieux".

"Avec le NCS et son corollaire, le nombre de rencontres et réunions avec la direction a aussi augmenté. La systématisation des schémas directeur donnée pour chaque site et usine a aussi contribué à rassurer les salariés", explique Anne Valleron, représentante centrale CFE-CGC. Tout n’est pas rose, mais la plupart des représentants syndicaux du groupe ont l’impression d’être au milieu du gué, sur la bonne voie. "Nous voudrions avoir une vision stratégique plus précise. Ce n’est pas encore le cas", tempère Franck Don. FO demande de son côté plus de débat. "La DRH, la direction nous donnent beaucoup d’informations, mais c’est un peu à sens unique, il n’y a pas vraiment de discussion possible sur la stratégie", note Christian Lafaye.

Le prochain round de discussion aura lieu lundi 24 novembre, lors du comité central d’entreprise qui examinera la politique RH du groupe pour 2015.

Pauline Ducamp

0 Commentaire

Chez PSA, le dialogue entre les syndicats et la direction s’améliore

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS