Chez Lesieur, l'innovation est dans le bouchon

Lesieur, fililale du groupe Avril spécialisée dans les huiles végétales et sauces condimentaires, a détaillé la répartition de son investissement de 21 millions d'euros. Le groupe développe particulièrment le packaging, des bouteilles pratiques aux bouchons performants renouvellent l'image de la marque. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Chez Lesieur, l'innovation est dans le bouchon
Bouteille "squeeze" de Lesieur

Lesieur a détaillé son plan d’investissement de 21 millions d’euros annoncé en janvier dernier. Modernisation, nouveau centre de recherche et développement, les investissements s’étaleront sur trois ans au niveau des sites de Coudekerque et Grande-Synthe.
Société d’huiles végétales et de sauces, Lesieur doit innover. A son lancement en Chine, Lesieur a par exemple, adapté sa recette de mayonnaise en optant pour du sucré pour s’adapter au gout local, et c’est un carton. Recettes, conditionnement, bio,… la société investit aujourd’hui dans son packaging.

De l'innovation technique

En tout, l’unité de conditionnement d’huiles alimentaires bénéficiera de 17 millions d’euros d’investissements. La filiale du groupe Avril investit particulièrement 2,5 millions dans une nouvelle machine de soufflerie sur le site de Grande-Synthe. C’est une souffleuse pour flacon souple : le "squeeze" dans le jargon Lesieur. Cette bouteille fait partie de la nouvelle image de la marque. Le principe est simple : il faut retourner et appuyer sur la bouteille pour faire couler l’huile. Renversée, sans cette pression, l’huile ne coule pas. "Un bouchon simple, mais il y a toute une technicité pour que la valve coupe l’huile", explique Marc de Braquillanges, directeur commercial de Lesieur. Un flacon qui s'adresse plus particulièrement aux jeunes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des conditionnements de 250 et 450 ml, la souffleuse pourra créer 12 moules différents. La préforme entre dans la machine, est chauffée, entre dans un moule puis est soufflée, à une vitesse de 15 000 produits par heure. L’occasion aussi de changer les matériaux utilisés, jusqu’alors du polypropylène. Les nouveaux flacons souples seront en PET, "plus résistants et plus brillants", ajoute Benoît Lafitte, directeur du site Lesieur Général condimentaire. L’objectif 2020 est même de réaliser toutes les bouteilles en PET recyclable. Seules 65% ont été créés en RPET en 2015.

Tout se trouve dans le bouchon. C’est bien ce que le second projet innovant de Lesieur nous fait comprendre. En filmant les habitudes en cuisine de volontaires, le pôle de recherche et développement a inventé l’ "Etal Huile". L’embout permet d’étaler l’huile directement sur la poêle chaude… et remplacer le papier éponge pour l’étaler. Le flacon de 150 ml muni d’un embout en silicone est encore en phase de tests dans un distributeur français. Les résultats annoncés fin 2017 permettront de confirmer le lancement du produit dans toutes les grandes surfaces. Une fois encore, l’idée semble simple mais la conception d’un embout résistant à la chaleur et au phénomène d’oxydation a nécessité beaucoup de recherche.

Bouteille Etal Huile au nouvel embout, facile à étaler. ©DR

Investissement dans les RD

Sur les 21 millions d’euros investis, 2 millions seront aussi consacrés à la modernisation du Centre de Recherche. Les 20 personnes travaillant dans ce domaine seront rassemblées sur un même site à Coudekerque dont l’ouverture est prévue en 2019. La recherche se développera toujours en deux pôles : huiles, et sauces et condiments. "En 10 ans, il y a eu trois fois plus d’innovations et toute l’usine est sollicitée pour ses idées" se réjouit Marc de Braquillanges, directeur commercial de Lesieur. A peu près un projet sur 10 arrive à terme, explique-t-il. L’important est d’être fort de proposition laisse-t-il entendre. Cette cellule sera notamment en charge de développer la gamme Bio de Lesieur en 2018, un projet en cours sur les huiles d’olive, de graines et condiments.

1 Commentaire

Chez Lesieur, l'innovation est dans le bouchon

Mathias d'Estais
30/10/2017 16h:35

Cette inno usage est lourde en terme de changement pour le conso et aussi certainement pour l'indus, mais cette "valve coupe l’huile" est-elle une évolution de la valve coupe flux lancée par Aptar/Seaquist en 2000 pour Heinz/Ketchup, ou bien est-ce une autre techno ??

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS