Chez Anovo, la direction discute la reprise, les salariés s’inquiètent

Partager

Social. La mise en redressement judiciaire en juillet d’Anovo, spécialisé dans la gestion durable du cycle de vie des produits technologiques (https://www.usinenouvelle.com/article/anovo-declare-en-cessation-de-paiements.N156533), a créé de vives inquiétudes chez les 1 200 salariés de l’entreprise en France.

« Pour l’instant, rien n’a encore été décidé, déclare Michel Rességuier, directeur général d’Anovo, qui reste plutôt confiant. Tout laisse à penser qu’on trouvera des investisseurs. Nous y travaillons, et rester sans repreneur me semble invraisemblable. »

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sur les sites, les employés se montrent préoccupés par la situation. « Il y a quelques mois, la direction avait prévu un plan de restructuration qui prévoyait la fermeture des sites de Brive, d’Angers et de Montpellier », s’inquiète la déléguée syndicale CGT Christine Fage, une des 360 salariés du site de Brive (Corrèze), même si ce plan a été abandonné lors de la mise en cessation de paiement. « Quelque soit l’investisseur ou le repreneur, nous demandons de conserver les emplois, et d’avoir parmi les repreneurs, un investisseur industriel en mesure de nous offrir de la charge ».

Dans les usines à l’exception du site d’Angers (plus de 100 salariés), l’activité n’a que peu diminué. « Nous nous étions bien préparés. Nous pouvons encore servir nos clients sans presque aucun problème », assure Michel Rességuier. Une information confirmée par Christine Fage, qui dénonce toutefois « une mauvaise organisation de la politique industrielle de la maison ».

Pendant que les partenaires sociaux élaborent un dossier qu’ils présenteront aux élus locaux, la direction construit les conditions de sa reprise avec d’éventuels repreneurs. D’ici au 3 octobre, les propositions doivent être déposées devant l’administrateur judiciaire.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS