L'Usine Aéro

Chez Airbus, un plan de sauvegarde de l'emploi sans licenciements se profile

Olivier James , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les négociations entre les syndicats et la direction d'Airbus ont abouti sur deux accords, qui pourraient permettre d’éviter des départs contraints. En France, plus de 4000 emplois sont en jeu.

Chez Airbus, deux accords et pas de licenciement sec ?
Un PSE sans départs contraints? Chez Airbus, on commence à y croire...
© Vincent Bauza

Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) d’Airbus pourrait-il aboutir in fine à l’absence de licenciements secs ? C’est ce qu’espèrent les syndicats de l’avionneur, alors que des accords ont été signés lundi 12 octobre avec la direction. Un pari qui n’est pas gagné d’avance, alors qu’Airbus compte supprimer en France 4 248 postes, sans parler de sa filiale Stelia (704 postes) et d’ATR, société commune avec l’italien Leonardo (19 postes).

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte