Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

"Chez Airbus, nous avons des profils féminins formidables que l’on n’utilise pas assez", estime Grazia Vittadini, Femme de l’industrie de l’année

Olivier James , , , ,

Publié le

Grazia Vittadini, directrice de la technologie et membre du Comex d’Airbus, a été désignée Femme de l'industrie de l'année 2018, à l'occasion des Trophées des femmes de l'industrie de L'Usine Nouvelle, remis le 25 septembre. Elle se confie sur l'évolution de la parité dans les équipes dirigeantes.

Chez Airbus, nous avons des profils féminins formidables que l’on n’utilise pas assez, estime Grazia Vittadini, Femme de l’industrie de l’année
Grazia Vittadini, directrice de la technologie et membre du Comex d’Airbus.
© Airbus

L'Usine Nouvelle - Est-ce important pour vous d’être nommée femme de l’industrie 2018?

Grazia Vittadini - Oui, les femmes ont besoin d’avoir des référents, des exemples, en particulier dans l’industrie. Lorsque j’ai commencé à accéder à des positions plus visibles au sein de l’entreprise, des collègues sont venues vers moi pour des avis, des conseils, et partager leurs soucis.

Pensez-vous que l’équipe dirigeante d’Airbus va enfin se féminiser?

Oui, ce n’est que le début ! Je suis la seule femme du Comex sur 14 membres, et la première de l’histoire du groupe à y entrer. Nous avons des profils féminins formidables que l’on n’utilise pas assez. Si j’avais le choix, j’engagerais une mère de jumeaux pour gérer une ligne de production au côté des experts en lean management ! Cela apporterait beaucoup de pragmatisme.

Comment favoriser la parité dans les équipes dirigeantes?

Force est de constater que la recette miracle n’existe pas. Mais il y a des ingrédients essentiels, comme la nécessité de briser les clichés dès l’enfance et laisser à chacun un choix ouvert pour sa vie professionnelle. Je suis aussi favorable dans certains cas aux quotas. J’étais contre au début de ma carrière, mais j’observe que la féminisation du management est trop lente. Des études montrent qu’au rythme actuel nous y arriverons en 2095… Je n’ai pas la patience d’attendre – et je crois que les plus jeunes générations partagent ce sentiment.

Les femmes pourraient-elles manager autrement que les hommes?

La parité et plus de diversité permettraient de trouver de nouvelles façons de travailler et de résoudre des problèmes de manière différente. J’ai moi-même observé que les femmes sont souvent centrées sur les équipes et privilégient le travail collaboratif. Elles me paraissent plus sensibilisées à l’équilibre travail-vie personnelle.
 

<< Retrouvez notre grande enquête sur la féminisation dans les secteurs de l'industrie et des affaires, et les portraits des 30 Femmes sélectionnées lors des Trophées et des 12 lauréates ici:

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle