Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Chevron va chercher du pétrole dans l’offshore marocain

, , , ,

Publié le

Le Maroc va bientôt connaître une nouvelle vague d’exploration pétrolière offshore au large d'Agadir.  À  l'image de nombreux groupes déjà en phase de prospection, le pétrolier américain Chevron en sera le maître d’œuvre après le feu vert de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines.

Chevron va chercher du pétrole dans l’offshore marocain © Chevron

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Du pétrole au large du Maroc? C'est ce qu'espère Chevron. Sa filiale locale Chevron Morocco Exploration Ltd, a signé en ce sens des accords d'exploration avec l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) pour trois blocs : Cap Rhir Deep, Cap Cantin Deep et Cap Walidia Deep. Ceux-ci sont situés de 100 à 200 kms à l'ouest et au nord-ouest au large d'Agadir. Dans ce projet, Chevron  détiendra une participation de 75% via sa filiale marocaine, le dernier quart revenant à l’ONHYM. Les profondeurs d’eau sondées iront de 100 à 4 500 m et les trois blocs sur lequel Chevron va mener des études sismiques couvrent une vaste superficie de 29 200 km².

"Une opportunité pour Chevron"

George Kirkland, vice-président de Chevron Corporation  a déclaré "Nous nous réjouissons de participer à des activités d'exploration au Maroc, qui fournit à Chevron une occasion de faire avancer notre stratégie de croissance dans les bassins frontaliers".

De son côté, Ali Moshiri, président de Chevron en Afrique et en Amérique Latine a insisté sur le fait que cet accord était à la fois "une opportunité pour Chevron d'étendre sa présence déjà forte dans la région" mais aussi permettait "d'acquérir de nouvelles connaissances sur la géologie prometteuse dans un domaine émergent."

Une facture énergétique en hausse

À la différence de son voisin algérien, le Maroc est pratiquement dépourvu de ressources en hydrocarbures. La plupart des opérations de prospection se sont révélées infructueuses à ce jour et le pays importe 95% de ses besoins en matière d’énergie, ce qui pèse lourdement sur sa balance commerciale. Sur les dix premiers mois de 2012, la facture énergétique marocaine s’est élevée à 78 530 milliards de dirhams (7,02 milliards d’euros) en hausse de 10,7% par rapport à la même période de 2011.

Basé à San Ramon, en Californie, Chevron est l'un des majors mondiaux du secteur pétrolier. Il est présent dans l'exploration, la production et le transport de pétrole brut et de gaz naturel. Au Maroc, des entreprises comme l'australien Pura Vida Energy, l'espagnol Repsol, le britannique Serica Energyle ou le texan PXP se sont déjà lancés dans l'exploration.

Nasser Djama


 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle