Environnement

Chevron contraint de fermer 10% du champ de Frade au Brésil

Astrid Gouzik , , , ,

Publié le

Lors d’une inspection, les autorités brésiliennes ont découvert du sulfite d’hydrogène. Elles ont alors ordonné de fermer des puits, explique le numéro deux américain de l’énergie jeudi 1 décembre.

Chevron contraint de fermer 10% du champ de Frade au Brésil © DR

L’inspection a été menée du 23 au 25 novembre par les autorités brésiliennes dans la foulée de la marée noire découverte autour du champ de Frade. Chevron reçoit alors l’ordre de l'Agence nationale brésilienne du pétrole (ANP) "de fermer l'un de ses 11 puits de production et quatre puits".

Le puits de production représente 10% du total de la production de ce champ brésilien, soit 79 000 barils par jour.

Chevron se défend en expliquant que des contrôles réguliers sont menés. Il assure que "tous ses puits de production et d'injection sont sûrs".

Le 9 novembre, une fuite pétrolière est détectée dans un puits exploré par Chevron à proximité de Campo de Frade, au nord-est de la côte de Rio de Janeiro. Le Brésil suspend alors toutes les opération de forage de la compagnie américaine et l’exclut des des projets d'exploitation des gisements en eaux profondes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte