Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Cherbourg aura son usine de pales d’éoliennes avec LM Wind Power

, , , ,

Publié le

LM Wind Power, le fabricant danois de pales d’éoliennes, annonce son implantation sur le port de Cherbourg (Manche). Il va y fabriquer les pales les plus longues du marché, soit 88,4 mètres. L’industriel qui entend faire de Cherbourg un hub européen ne se limitera pas aux parcs offshores français. L’usine devrait employer à terme 550 salariés.

Cherbourg aura son usine de pales d’éoliennes avec LM Wind Power © D.R.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Dans un communiqué daté du 23 février, le fabricant danois de pales d’éoliennes LM Wind Power a confirmé son implantation à Cherbourg (Manche). L'usine sera construite sur un site aménagé par Ports Normands Associés (PNA), autorité portuaire qui regroupe notamment la région Normandie et le département de la Manche. Le chantier de construction débutera en mars 2017 et le démarrage de la production est prévu pour juin 2018. A terme, l’usine devrait employer 550 salariés, selon l’industriel.

L’usine doit produire les pales des trois parcs éoliens offshores pilotés par EDF de Saint-Nazaire (480 MW), Fécamp (498 MW) et Courseulles-sur-Mer (450 MW). Pour le premier, le recours a été rejeté, pour les deux autres, ils sont en cours d’examen par la Cour administrative d’appel de Nantes. Mais le constructeur danois n’entend pas se limiter au marché français. Il entend faire de Cherbourg son hub pour "les marchés européens en croissance". Il précise que sa décision a été facilitée par la signature simultanée d'un contrat d'approvisionnement avec General Electric pour les pales alimentant son éolienne Haliade. L’ambition de LM Wind Power est d’atteindre une capacité comprise entre 1,2 et 2 gigawatts (GW).

Cette usine produira les pales les plus longues du marché, soit 88,4 mètres, annonce l’industriel. Des pales "à la pointe de la technologie qui permettent de réduire le coût de production de l'énergie et ainsi rendre l'éolien en mer aussi compétitif que l'éolien terrestre, les énergies fossiles et l'énergie nucléaire", explique Alexis Crama, vice-président offshore chez LM Wind Power.

"Un nouvel effort de la région"

"Notre projet bénéficie d'un soutien important des collectivités normandes", souligne aussi l’industriel, rappelant que Ports Normands associés (PNA) a fortement investi dans la préparation du port. Quelque 40 millions d’euros (dont 60 % financés par la région et 40 % par le département) ont été investis par l’autorité portuaire pour aménager des terre-pleins et construire un quai lourd spécifique.

La région Normandie a multiplié les contacts avec LM Wind pour accélérer une décision qui tardait à venir. "J’ai accepté que la région (…) fasse un nouvel effort et prenne en charge les retards liés à des retards possibles du fait des recours qui touchent les projets de parcs éoliens en mer français", a déclaré Hervé Morin, président de la région Normandie et de Ports Normands Associés dans un communiqué. Sur le port de Cherbourg, une extension de 39 hectares doit par ailleurs servir de zone d’assemblage d’éoliennes. Dans un souci d’équité territoriale, le président de la région déclare que le "projet d’implantation d’usines d’éoliennes au Havre (Seine-Maritime) recevra une attention tout aussi soutenue de la Région".

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle