Chemparc attire les investissements et se met au vert

Publié le

Publi-rédactionnel Le Groupement d’Intérêt Public CHEMPARC dont la mission est de dynamiser le Bassin industriel de Lacq capte de lourds investissements sur son territoire. Parmi les plus significatifs figure celui de Cerexagri, fabricant de bouillie bordelais qui a investi 16 M€ pour accroître ses moyens à Mourenx, ou bien encore les 22 M€ de Ravatherm, spécialisé dans la fabrication de polystyrène extrudé, qui va se doter d’une nouvelle ligne de production d’ici la fin de cette année. 

Chemparc attire les investissements et se met au vert

 
Outre son cœur de métier représenté par la Chimie, activité historique de ce bassin géographique dont le groupe Total a été pendant des décennies le principal moteur, Chemparc se tourne désormais vers les énergies renouvelables. 4 centrales photovoltaïques totalisant une puissance installée de 54 MWc, projets portés par l’opérateur Quadran, vont ainsi sortir de terre prochainement.
Un investissement de 30 M€ est également envisagé par le groupe Lot-et-garonnais Fonroche pour implanter sur le bassin de Lacq une unité de méthanisation industrielle dont la mise en exploitation est attendue en 2021. Chemparc réunit aujourd’hui une trentaine d’usines (environ 7 500 emplois) implantées sur un foncier de 680 hectares. Plus de 460 M€ ont été investis depuis 2010.
 
www.chemparc.fr 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte