Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Chef de produit, comptable, ingénieur : top 3 des plus importantes hausses de salaires chez les cadres en 2014

, , ,

Publié le

Le contexte économique morose pèse sur la hausse du salaire des cadres, qui ne progresse que de 0,9% en 2014 par rapport à 2013. Mais certaines professions s'en sortent bien. En tête du classement des plus fortes augmentations salariales, les chefs de produits, les responsables comptabilité et les ingénieurs méthodes.

Chef de produit, comptable, ingénieur : top 3 des plus importantes hausses de salaires chez les cadres en 2014

2014 n'est pas une année rose pour les cadres : les politiques de modération salariale pratiquées au sein des grandes entreprises, mais aussi des PME hexagonales, limitent la hausse de leur salaire. Selon la douzième édition du baromètre Expectra, dont les premiers résultats ont été diffusés le 1er septembre, ils n'augmentent que de 0,9% en 2014 par rapport à 2013. Cette croissance timide est tout de même deux fois plus élevée que celle de l'année précédente (+0,5% seulement en 2013 par rapport à 2012).

Mais quelques professions tirent leur épingle du jeu : en tête du classement des plus fortes hausses en 2014, consultable ci-dessous, les chefs de produits. Ils ont vu leurs émoluments bondir de 5,6% en 2014 par rapport à 2013. Ensuite viennent les responsables comptabilité (+4,5%) et les ingénieurs méthodes (des cadres du secteur industriel), qui voient leurs salaires croître de 3,8%.

Les entreprises veulent rester compétitives

Ces belles augmentations ne doivent pas faire oublier la faiblesse générale des revalorisations salariales. Pour Didier Gaillard, directeur général d’Expectra, elle "s’inscrit dans un environnement économique hexagonal privé de moteur où la croissance, de ce fait, ne décolle pas. Cette méforme entretient en outre l’inertie de l’inflation qui, à son tour, freine l’évolution des salaires." Et de poursuivre : "Les salaires des cadres ne devraient retrouver vigueur et dynamisme qu’à la faveur d’un retour de la croissance."

"En France, faute de pouvoir s'appuyer sur une conjoncture dynamique, les entreprises sont contraintes d'actionner d'autres leviers pour préserver leur compétitivité", souligne Expectra dans un communiqué. Elles n'ont d'autres choix que de revaloriser faiblement les salaires, pour faire des gains de productivité.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle