Chef de produit, comptable, ingénieur : top 3 des plus importantes hausses de salaires chez les cadres en 2014

Le contexte économique morose pèse sur la hausse du salaire des cadres, qui ne progresse que de 0,9% en 2014 par rapport à 2013. Mais certaines professions s'en sortent bien. En tête du classement des plus fortes augmentations salariales, les chefs de produits, les responsables comptabilité et les ingénieurs méthodes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Chef de produit, comptable, ingénieur : top 3 des plus importantes hausses de salaires chez les cadres en 2014

2014 n'est pas une année rose pour les cadres : les politiques de modération salariale pratiquées au sein des grandes entreprises, mais aussi des PME hexagonales, limitent la hausse de leur salaire. Selon la douzième édition du baromètre Expectra, dont les premiers résultats ont été diffusés le 1er septembre, ils n'augmentent que de 0,9% en 2014 par rapport à 2013. Cette croissance timide est tout de même deux fois plus élevée que celle de l'année précédente (+0,5% seulement en 2013 par rapport à 2012).

Mais quelques professions tirent leur épingle du jeu : en tête du classement des plus fortes hausses en 2014, consultable ci-dessous, les chefs de produits. Ils ont vu leurs émoluments bondir de 5,6% en 2014 par rapport à 2013. Ensuite viennent les responsables comptabilité (+4,5%) et les ingénieurs méthodes (des cadres du secteur industriel), qui voient leurs salaires croître de 3,8%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les entreprises veulent rester compétitives

Ces belles augmentations ne doivent pas faire oublier la faiblesse générale des revalorisations salariales. Pour Didier Gaillard, directeur général d’Expectra, elle "s’inscrit dans un environnement économique hexagonal privé de moteur où la croissance, de ce fait, ne décolle pas. Cette méforme entretient en outre l’inertie de l’inflation qui, à son tour, freine l’évolution des salaires." Et de poursuivre : "Les salaires des cadres ne devraient retrouver vigueur et dynamisme qu’à la faveur d’un retour de la croissance."

"En France, faute de pouvoir s'appuyer sur une conjoncture dynamique, les entreprises sont contraintes d'actionner d'autres leviers pour préserver leur compétitivité", souligne Expectra dans un communiqué. Elles n'ont d'autres choix que de revaloriser faiblement les salaires, pour faire des gains de productivité.

Lélia de Matharel

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS