Chassé-croisé entre moteurs électriques et hydrogénérateurs au salon Le Nautic

,

Publié le

Au salon Le Nautic de Paris, qui a fermé ses portes dimanche 15 décembre, le spécialiste de la motorisation électrique Naviwatt a lancé un ensemble propulseur -  hydrogénérateur, destiné aux voiliers. Dans le même temps, le fabricant d’hydrogénérateurs Watt & Sea propose des moteurs électriques à usage intensif.

Chassé-croisé entre moteurs électriques et hydrogénérateurs au salon Le Nautic © (c) Raoul Dobremel / AFP / Nautic 2013

Le monde du moteur électrique et des hydrogénérateurs bouge. Sur le salon Le Nautic de Paris, on pouvait découvrir le système mixte propulsion - génération de l’intégrateur de moteurs électriques Naviwatt et le moteur électrique du spécialiste de l’hydrogénérateur Watt & Sea.

L’idée de Naviwatt est simple. Puisqu’un moteur électrique est réversible, autant en profiter. Suite à la demande d’un client, Yannick Wileveau, qui dirige Naviwatt, a mis au point son hydrogénérateur.  Le système comprend un moteur électrique à aimant permanent équipé d’un variateur permettant la réversibilité, un sélecteur pour changer de mode et une hélice munie de pâles à orientation variable.

Naviwat propose trois ensembles moteur électrique - hydrogénérateur, avec des puissances de 4, 10 et 20 Kw, ce qui correspond à des moteurs thermiques de 10, 25 et 50 chevaux.  "Le moteur électrique étant assez puissant, l’hydrogénérateur l’est également", explique Yannick Wileveau. On pourra remarquer que l’hélice choisie doit trouver un difficile compromis entre deux fonctions différentes, propulsion et génération, tout en minimisant la traînée en navigation à la voile.

A l’inverse de cette démarche, Watt & Sea lance deux moteurs électriques pour de petites embarcations à moteur, d’une puissance de 600 watts - l’équivalent d’environ 1,5 cheval - et de 4 Kwatts. "Ce sont des moteurs sans balai à aimant permanent destinés à fonctionner dans le cadre d’une utilisation professionnelle, comme un loueur de bateaux de promenades pour les lacs et rivières, argumente Matthieu Michou, codirigeant de Watt & Sea. Nous profitons de notre expérience dans les hydrogénérateurs."  Et une double hélice contre-rotative a été spécifiquement dessinée afin d’optimiser le rendement et d’augmenter la réactivité. Watt & Sea ne cherche pas à concurrencer les moteurs destinés aux plaisanciers, qui n’utilisent leur moteur que sur de courtes périodes. Avec un prix de vente près de deux fois plus élevé que pour le moteur du principal fabricant, l’entreprise rochelaise vise une autre catégorie d’acheteurs. Ceux qui miseront sur la durée.

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte