Chaos au pays du cacao

Partager


" Géopolitique de la Côte d'Ivoire "
De Christian Bouquet,
Armand Colin ; 24 euros.
Au coeur de la crise qui secoue la Côte d'Ivoire, " le cacao a toujours été le nerf de la guerre ", note Christian Bouquet. Grâce à l'argent de la culture de rente, tous les moyens étaient bons (corruption, clientélisme) pour le président Houphouët-Boigny pour acheter la paix sociale ; du moins tant que les cours restaient élevés. Avec leur effondrement, les premières lézardes apparaissent : endettement, programmes d'ajustement structurel. Mais l'habileté du " Vieux " fait tenir l'édifice. Ce que ne réussiront pas à faire ses successeurs. Dès lors émergent ces cancers nationalistes et xénophobes exprimés dès 1990 par Laurent Gbagbo, alors dans l'opposition.
Christian Bouquet revient aussi sur la constitution du pays aux 60 ethnies : comment les Dioulas - musulmans originaires du nord du pays ou de Haute-Volta (Burkina Faso), tant décriés aujourd'hui, déplacés de force pendant la période française, ont participé au miracle ivoirien et dont les enfants forment la troisième génération. De fait, la rente du cacao, qui n'est plus apte à cimenter le melting-pot rêvé par le père de la nation, aura, même amoindrie, permis au président Gbagbo de réarmer le pays pour faire face à la rébellion.
Pascal Coesnon

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS