L'Usine Energie

CGG recherche un successeur à son actuel directeur général Jean-Georges Malcor

, , ,

Publié le , mis à jour le 05/12/2017 À 09H23

Alors que son plan de sauvegarde vient tout juste d'être homologué par le tribunal de commerce de Paris, CGG a annoncé rechercher un successeur à son actuel directeur général Jean-Georges Malcor.

CGG recherche un successeur à son actuel directeur général Jean-Georges Malcor
CGG recherche un successeur à son actuel directeur général Jean-Georges Malcor.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

"A l'aube d'une nouvelle étape pour CGG, et après 8 ans comme directeur général de CGG, Jean-Georges Malcor a décidé, en accord avec le conseil d'administration, de ne pas poursuivre son mandat de directeur général après la fin du processus de restructuration financière", écrit lundi 4 décembre dans un communiqué le spécialiste français des services et équipements géophysiques.

Jean-Georges Malcor mènera à bien la réalisation des opérations de restructuration au cours du premier trimestre 2018 et quittera ensuite ses fonctions lorsque son successeur sera nommé, ajoute CGG. Il restera dans l'entreprise jusqu'à son départ à la retraite le 1er octobre 2018 afin d'accompagner son successeur dans sa prise de fonction.

La restructuration financière de CGG prévue pour début 2018

CGG a obtenu vendredi l'homologation de son plan de sauvegarde par le tribunal de commerce de Paris, franchissant ainsi une nouvelle étape dans la mise en oeuvre effective de sa restructuration financière prévue début 2018.

Les actionnaires avaient déjà donné leur feu vert mi-novembre au sauvetage du groupe, qui entraînera de fait sa prise de contrôle par ses créanciers via la conversion de leur dette en capital, avec pour effet une dilution massive des actionnaires actuels. Ce plan inclut une augmentation de capital de 125 millions de dollars - prévue mi-janvier 2018 -, ainsi que 375 millions de nouvelles obligations et une conversion totale en capital de la dette non-sécurisée existante de CGG de 1,9 milliard.

Pour Reuters, Jean-Michel Bélot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte