CGG: perte de 438 millions de dollars sur 9 mois, AG cruciale sur le sauvetage

PARIS (Reuters) - CGG a annoncé lundi une perte nette part du groupe de 438 millions de dollars au titre des 9 premiers mois de 2017, contre -294 millions un an plus tôt, à quelques heures d'un vote crucial de ses actionnaires pour éviter un placement en redressement judiciaire de la société.

Partager
CGG: perte de 438 millions de dollars sur 9 mois, AG cruciale sur le sauvetage
CGG a annoncé lundi une perte nette part du groupe de 438 millions de dollars au titre des 9 premiers mois de 2017, contre -294 millions un an plus tôt. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Les actionnaires du spécialiste des services et équipements géophysiques, plombé par la baisse des investissements des groupes pétroliers, doivent se prononcer sur son plan de restructuration financière à partir de 11h lors d'une assemblée générale extraordinaire (AGE) réunie sur seconde convocation.

CGG a publié lundi, au titre du troisième trimestre, une perte nette part du groupe de 124,7 millions de dollars (contre -87,4 millions au troisième trimestre 2016), un Ebitda de 89,6 millions (contre 97,2 millions) et un chiffre d'affaires de 320,1 millions (+21%).

A fin septembre, son Ebitda progresse cependant de 4%, à 238 millions de dollars, et ses ventes de 6%, à 919 millions, tandis que sa dette nette passe de 2,3 à 2,6 milliards.

Le plan de sauvetage se traduira de fait par la prise de contrôle du groupe par ses créanciers en raison de la conversion de la dette en capital, qui aura pour effet une dilution massive des actionnaires actuels.

CGG avait dû reporter son AGE, le 31 octobre, la réunion organisée à cette date n'ayant pu délibérer faute de quorum.

Dans le cadre de l'AGE de ce lundi, convoquée avec un quorum réduit de 25% à 20%, Bpifrance Participations (9,35% du capital et 10,9% des droits de vote) et DNCA (7,9% du capital et 7,8% des droits de vote) se sont engagés à voter en faveur de la restructuration financière.

CGG, qui a déjà obtenu la validation de son plan de "Chapter 11" aux Etats Unis, doit encore recevoir le feu vert du tribunal de commerce de Paris à sa restructuration avant de pouvoir la mettre en oeuvre, selon son calendrier, au premier trimestre 2018.

L'action CGG sera suspendue lundi, toute la journée, à la demande de la société.

(Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis)

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS