CGG: Les actionnaires donnent leur feu vert à la restructuration

PARIS (Reuters) - CGG a obtenu lundi le feu vert des actionnaires à sa restructuration financière, le spécialiste des services et équipements géophysiques franchissant ainsi une étape cruciale de son plan de sauvetage.
Partager
CGG: Les actionnaires donnent leur feu vert à la restructuration
CGG a obtenu lundi le feu vert des actionnaires à sa restructuration financière, le spécialiste des services et équipements géophysiques franchissant ainsi une étape cruciale de son plan de sauvetage. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Les résolutions du plan de restructuration financière ont été approuvées à plus de 91% par les actionnaires présents ou représentés lors de l'assemblée générale extraordinaire (AGE) réunie sur seconde convocation, a-t-on appris de source proche du groupe.

Bpifrance Participations (9,35% du capital et 10,9% des droits de vote) et DNCA (7,9% du capital et 7,8% des droits de vote) s'étaient engagés à soutenir le plan de sauvetage dans le cadre de l'AGE, pour laquelle le quorum était abaissé de 25% à 20% après une première réunion qui n'avait pas rassemblé assez d'actionnaires fin octobre.

La direction du groupe estimait qu'un rejet de son plan de sauvetage pouvait conduire à moyen terme à un démantèlement de la société frappée de plein fouet par la réduction drastique des investissements des majors pétrolières.

La restructuration se traduira, de fait, par la prise de contrôle du groupe par ses créanciers via la conversion de leur dette en capital, qui aura pour effet une dilution massive des actionnaires actuels.

CGG, qui a déjà obtenu la validation de son plan "chapter 11" aux Etats Unis, doit encore recevoir le feu vert du tribunal de commerce de Paris avant de pouvoir mettre en oeuvre sa restructuration prévue au premier trimestre 2018. Dans ce cadre, une audience a été fixée au 20 novembre.

L'action CGG a été suspendue ce lundi toute la journée, à la demande de la société.

Le groupe a également publié une perte nette part du groupe de 124,7 millions de dollars au troisième trimestre (contre -87,4 millions un an plus tôt), un Ebitda de 89,6 millions (contre 97,2 millions) et un chiffre d'affaires de 320,1 millions, en hausse de 21%.

Il a creusé sa perte nette part du groupe à 438 millions au cours de neuf premiers mois de 2017 (contre 294 millions de dollars sur la même période de 2016), tandis que sa dette nette s'est creusée de 2,3 à 2,6 milliards.

A fin septembre, l'Ebitda progressait toutefois de 4%, à 238 millions de dollars, et les ventes de 6%, à 919 millions.

Les perspectives 2017 restent inchangées, avec notamment un Ebitda attendu "en ligne avec 2016" et une prévision de génération de trésorerie en baisse, impactée par l'absence de variation positive du besoin en fonds en roulement.

(Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS