CGG lance la restructuration de sa dette, le titre chute

PARIS (Reuters) - CGG a annoncé vendredi la restructuration de sa dette de 2,3 milliards de dollars, affecté par la réduction drastique des investissements des majors pétrolières après plusieurs années de forte baisse des cours du brut.
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

CGG lance la restructuration de sa dette, le titre chute
CGG a annoncé vendredi avoir engagé son processus de restructuration financière et la nomination d"un mandataire par le tribunal de commerce de Paris afin de pouvoir négocier avec ses créanciers la réduction de la charge de sa dette. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Le spécialiste des services et équipements géophysiques, qui a achevé l'an dernier le volet industriel de sa restructuration, a demandé au tribunal de commerce de Paris la nomination d'un mandataire ad hoc afin de l'aider à négocier avec ses créanciers, essentiellement des fonds détenus par Goldman Sachs, Och-Ziff ou encore Templeton.

CGG veut convaincre ces derniers d'accepter de convertir en actions la dette non sécurisée (près de 1,9 milliard de dollars)ainsi que l’extension des échéances de la dette sécurisée.

A 11h25, le titre chute de 5,95% à 8,38 euros, plus forte baisse de l'indice SBF 120 (-0,09%), après avoir touché en début de matinée un plus bas historique à 7 euros, en raison de l'effet fortement dilutif de ce projet de conversion de la dette en capital et de résultats annuels jugés décevants.

Le titre subit depuis deux ans une descente aux enfers.

CGG a accusé en 2016 une perte nette de 577 millions de dollars après 184 millions de charges de restructuration et de dépréciations d'actifs, et une perte opérationnelle de 213 millions sur la base d'un chiffre d'affaires en recul de 43% à 1.195,5 millions de dollars.

"Au vu de nos résultats du quatrième trimestre et du fait de conditions de marché qui restent difficiles, nous anticipons pour 2017 des résultats d’exploitation très similaires à ceux de 2016 avec néanmoins une génération de cash moins favorable", a déclaré Jean-Georges Malcor, le directeur général de CGG, cité dans le communiqué de résultats.

"Dans cet environnement, et compte tenu d’une reprise de marché décalée dans le temps, nos résultats ne devraient pas nous permettre de générer le cash-flow nécessaire au service de la dette actuelle dans les années à venir", a-t-il ajouté.

Le groupe a achevé l'an dernier un plan de restructuration industrielle drastique, qui s'est traduit par la réduction de 18 à cinq navires de sa flotte, la baisse de plus de 75% des coûts de structure de sa division marine et la division par deux des effectifs.

Un temps convoité par Technip qui a depuis fusionné avec le groupe américain FMC, CGG se dit ouvert à des alliances, à condition qu'elles reposent sur une logique industrielle.

"Nous sommes prêts à regarder toutes les solutions si elles font du sens industriel", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Jean-Georges Malcor, soulignant toutefois qu'il ne croyait pas beaucoup à une consolidation du secteur.

(Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS