L'Usine Matières premières

CGG demande la suspension de son cours le jour de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/11/2017 À 07H15

PARIS (Reuters) - CGG a demandé vendredi que son cours soit suspendu le lundi 13 novembre, jour de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire (AGE) du spécialiste des services et équipements géophysiques qui se prononcera sur son plan de restructuration financière.

CGG demande la suspension de son cours le jour de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire
CGG a demandé vendredi que son cours soit suspendu le lundi 13 novembre, jour de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire (AGE) du spécialiste des services et équipements géophysiques qui se prononcera sur son plan de restructuration financière.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

sur le même sujet

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

CGG a demandé vendredi 10 novembre que son cours soit suspendu lundi 13 novembre, jour de la tenue de l'assemblée générale extraordinaire (AGE) du spécialiste des services et équipements géophysiques qui se prononcera sur son plan de restructuration financière. "L'assemblée générale de CGG du 13 novembre 2017 étant décisive pour le processus de restructuration en cours de CGG, il sera demandé la suspension de la cotation des actions, des OCEANEs 2019 et des OCEANEs 2020 à compter du 13 novembre 2017 à 9h00 et jusqu'à la clôture du marché en France et à New-York", dit le groupe dans un bref communiqué.

Accord des deux tiers des actionnaires

Le plan de sauvetage qui doit être soumis aux actionnaires se traduira de fait par la prise de contrôle du groupe par ses créanciers en raison de la conversion de la dette en capital, qui aura pour effet une dilution massive des actionnaires actuels. Le groupe a besoin de l'accord des deux tiers des actionnaires pour valider son plan et éviter son placement en redressement judiciaire.

La direction de CGG estime qu'un rejet de ce plan pourrait conduire à moyen terme à un démantèlement du groupe, qui a subi de plein fouet la baisse des investissements des compagnies pétrolières après la chute des cours du pétrole. Le Tribunal de commerce de Paris organisera de son côté une audience le 20 novembre dédiée à l'examen aussi bien du projet de plan de sauvegarde que du recours formulé par certains porteurs d'Oceane à l'encontre de ce plan.

Benoit Van Overstraeten

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte