L'Usine Energie

CGG débute la mise en oeuvre de son plan de redressement

, ,

Publié le , mis à jour le 15/06/2017 À 06H30

PARIS (Reuters) - CGG a annoncé mercredi 14 juin avoir entamé les procédures juridiques afin de mettre en oeuvre le plan de restructuration global issu de l'accord de principe obtenu le 2 juin auprès de ses principaux créanciers financiers.

CGG débute la mise en oeuvre de son plan de redressement
CGG a annoncé mercredi avoir entamé les procédures juridiques afin de mettre en oeuvre le plan de restructuration global issu de l'accord de principe obtenu le 2 juin auprès de ses principaux créanciers financiers. Le spécialiste des services et équipements géophysiques indique dans un communiqué ouvrir ainsi une procédure de sauvegarde en France et des procédures de Chapter 11 et de Chapter 15 aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© Christian Hartmann

Le spécialiste de la sismique CGG a entamé mercredi 14 juin les procédures juridiques afin de mettre en oeuvre le plan de restructuration global. Le spécialiste des services et équipements géophysiques indique dans un communiqué ouvrir ainsi une procédure de sauvegarde en France et des procédures de Chapter 11 et de Chapter 15 aux Etats-Unis.

Parallèlement, CGG précise avoir signé mardi 13 juin avec certains de ses créanciers financiers un accord de lock-up aux termes duquel les parties se sont engagées à soutenir et à réaliser toute démarche ou action raisonnablement nécessaire à la mise en œuvre et à la réalisation du plan de restructuration.

Touché de plein fouet par la réduction draconienne des investissements des majors pétrolières après plusieurs années de forte baisse des cours du brut, CGG avait engagé en mars dernier des discussions avec ses créanciers pour réduire sa dette non sécurisée, qui se monte à quelque 1,9 milliard d'euros.

La restructuration financière passera notamment par une augmentation de capital plus importante que prévu, de 125 millions de dollars au lieu des 75 millions de dollars annoncés à la mi-mai, avait précisé début juin CGG, qui a en outre allongé la maturité de sa dette sécurisée jusqu'en 2022.

Pour Reuters, Cyril Altmeyer, édité par Wilfrid Exbrayat

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte