Transports

Ceux qui m'aiment prendront le TER

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Deux ans après le lancement de Cap TER 2020, le bilan est positif pour la SNCF. Un bon signal avant l’ouverture à la concurrence, en 2020, du marché des TER. À la moitié du chemin, les efforts entrepris ont déjà porté leurs fruits. « Les retards causés par l’exploitant ont diminué de 17 % au cours des deux dernières années », annonce Franck Lacroix, le directeur général TER au sein de SNCF Mobilités. Entre 2012 et 2016, les retards augmentaient de 5 % par an. Ils baissent de 3 % par an depuis. Les voyageurs sont aussi revenus, avec une croissance de la fréquentation de 4,8 % en 2017 et depuis novembre 2018, la tendance est de nouveau haussière, après une baisse de 20 % pendant les grèves. " Le voyageur paie sa place et les Régions les sièges[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte