International

Cette guerre qui rebat les cartes de l'économie... ou non

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Cette guerre qui rebat les cartes de l'économie... ou non
Un choc. Depuis les attentats à Paris, Beyrouth, Charm el-Cheikh ou Tunis, la sécurité au Moyen-Orient domine l’agenda international, avec notamment la tentative de Paris de constituer une coalition contre Daech. Mais le péril djihadiste et le conflit au Moyen-Orient ont aussi d’autres conséquences, économiques. Au niveau local, la Syrie représente un cas à part. Martyrisé, fragmenté, ce pays est livré à l’économie de survie, et les organismes internationaux ont cessé d’émettre le moindre chiffre sur lui. Autre État directement affecté, l’Irak, dont 40 % du territoire est occupé par Daech. Celui-ci contrôle quelques gisements d’or noir (pas les principaux) et d’importantes zones agricoles. Néanmoins, selon le FMI, Bagdad devrait connaître 8 % de croissance en 2016, après[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte