Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Cetih ouvre une usine de panneaux solaires à Nantes

, , , ,

Publié le

Le groupe Cetih basé à Machecoul (Loire-Atlantique) ouvre une usine de panneaux solaires à Carquefou près de Nantes (Loire-Atlantique) pour sa filiale Systovi. Il étoffe ainsi une offre industrielle articulée en deux pôles : l’accueil et l’enveloppe de l’habitat.

Cetih ouvre une usine de panneaux solaires à Nantes
Cetih a transféré l'activité de sa filiale Systovi, fabricant de panneaux solaires, à Carquefou.
© Emmanuel Guimard

Cetih a transféré fin août 2018 l'activité de sa filiale Systovi, fabricant de panneaux solaires, dans une nouvelle usine. Cet outil industriel d’un coût de 7 millions d’euros a été construit à Carquefou (Loire-Atlantique). Fort de 90 salariés, il permet de rassembler et de rationaliser des productions auparavant réparties sur deux sites dont celui de Saint-Herblain, également près de Nantes. L’usine s’étend sur 9 600 m² dont 8 000 m² d’ateliers et 1 600 m² de locaux tertiaires qui accueilleront, début 2019, un centre de formation dédié à l’ensemble de l’offre produits de Cetih.

L’usine fabrique des panneaux photovoltaïques, principalement sur un format standard de 1,65 x 1 mètre pour 300 watts, composé de cellules importées d’Asie, la Chine et Taïwan étant quasiment seuls sur ce marché. Ces plaquettes de silicium sont soudées entre elles, mises en sandwich entre un verre spécial et une feuille composite. Le tout est encapsulé dans un four sous vide à 150°C puis refroidi, testé au flash lumineux et serti dans un cadre aluminium rigidifiant l’ensemble avec ajout de silicone pour l’étanchéité et une garantie de 25 ans.

Technologie innovante

Systovi a gagné quelques marchés solaires sur d’importantes surfaces (Min, Zénith de Nantes, 4 parcs de Vendée énergie…) mais la marque vise avant tout l’habitat pour laquelle elle propose, non pas le panneau nu mais un système de "toiture active" mettant en œuvre un procédé "aérovoltaïque" (R-Volt), lequel associe la production électrique, thermique, la ventilation, un pilotage domotique et même une batterie thermique pouvant stocker les calories.

Le groupe Cetih a redéfini sa stratégie autour de deux pôles d'activités : un pôle "accueil" comprenant les portes d’entrée (Bel'm), marquises, portails, portes de garage, la domotique (en lien avec Delta Dore)… L’autre (60 % du chiffre d'affaires) relève de l'"enveloppe de l'habitat". Il comprend Systovi, les fenêtres (Swao) mais aussi Neovivo, spécialiste de l’isolation par ouate de cellulose et laine de coton recyclé.

Le groupe Cetih a connu une croissance de 10 % en 2017 (+ 42 % en trois ans), portant son chiffre d’affaires à 215 millions d’euros sur le dernier exercice avec 1 300 salariés.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle