Cession officialisée pour les unités limousines de Wagon

Capital

Partager


Les deux unités limousines du groupe Wagon-Oxford de Bessines (Haute-Vienne) et La Souterraine (Creuse), ainsi que l'usine de Beaucourt (Territoire de Belfort) et deux unités britanniques à Tesley et Wantage, sont officiellement reprises par l'ancien directeur de production des sites limousins, David Cardwell. Les représentants du personnel ont appris la cession de ces cinq unités, vendredi après-midi, lors d'un comité central extraordinaire. (Lire également le Quotidien des Usines du 09/05/2006)

Le nom de l'acquéreur a pour le moins surpris les délégués syndicaux, comme le constatait, à Bessines, Bruno Grimaud de FO. « On n'a pas confiance en cette personne, il critiquait notre outil de travail car on ne dispose sur le site que d'une presse de 600 tonnes, qui d'après lui, n'a aucun avenir. Nous avons beaucoup de doutes, ce monsieur est en mission de liquidation ».

A La Souterraine le doute plane également sur le devenir du site, comme le faisait remarquer Gilles Beauquesne, délégué CGT au CCE. « Nous ne savons rien de plus, tout est flou, mais nous sentons que la direction et le repreneur veulent précipiter les choses. Il y a deux mois, celui-ci nous disait que l'emboutissage n'avait aucun avenir en France et qu'il valait mieux le laisser aux pays de l'Est ! ». A la demande des représentants des salariés, David Cardwell était convié, lundi matin, à exprimer ses intentions au personnel des sites limousins.

Seules garanties obtenues pour l'heure, le maintien des emplois serait assuré conformément à la loi dans un premier temps et le groupe Wagon-Oxford laissera les machines outils sur place et signera une clause de non concurrence avec le repreneur.

Les deux unités du Limousin emploient 608 salariés et 200 personnes travaillent à Beaucourt.
Après avoir annoncé, voilà une dizaine de jours leur cession, la direction de l'équipementier automobile avait semé le trouble chez les salariés. Aujourd'hui, l'annonce de la vente des unités du Limousin ne rassure pas le personnel, qui reste inquiet quant au maintien des sites et des emplois.

De notre correspondante en Limousin, Corinne Mérigaud

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS