Ces valeurs industrielles touchées par la fébrilité boursière

Suite à la dégringolade des bourses européennes hier, lundi 5 septembre, plusieurs valeurs industrielles seront à surveiller aujourd’hui.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Ces valeurs industrielles touchées par la fébrilité boursière

La Bourse de Paris a clôturé le 5 septembre sur un plongeon général de 4,73%, à 2 999,54 points. Soit son plus bas depuis juillet 2009. Une conséquence des inquiétudes fortes sur les dettes en zone euro et des mauvais chiffres de l’emploi vendredi dernier aux Etats-Unis.

La séance du 6 septembre est donc fortement attendue. Elle devrait être marquée notamment par la réouverture de Wall Street fermée le 5 septembre pour cause de jour férié. Dans l’industrie, on attend l’indice ISM d’activité dans les services pour août, qui pourrait donner un nouvel état de santé de l’économie américaine. Quant à la zone euro, elle scrute la publication de la deuxième estimation du PIB pour le deuxième trimestre et des commandes industrielles en Allemagne pour le mois de juillet.

Des valeurs industrielles sous pression

Chez les industriels français, certaines valeurs sont plus exposées que d’autres. Alstom, qui vient de remporter un contrat en Irak, et Technip, qui en a décroché un autre en mer du Nord, seront à suivre. Akka Technologies, Séché Environnement et Assystem, qui présentent tous les deux des résultats semestriels en hausse, seront aussi sous les feux de l’actualité. Les révélations quant à une possible pression du gouvernement français sur un plan de suppressions d’emplois pourraient peser sur le titre du groupe Schneider Electric.

Deux autres industriels font l’objet de rumeurs, selon les Echos. Air France KLM d’abord préparerait un plan d’économies de 700 à 800 millions d’euros. Une annonce qui pourrait peser sur son titre aujourd’hui. De son côté GDF Suez pourrait être affecté par la rumeur du journal estimant qu’il n’y aura pas de hausse des tarifs du gaz pour les particuliers au 1er octobre. Reste enfin L’Oréal dont la recommandation a été relevée de neutre à achat par UBS.

Des valeurs industrielles secouées le 5 septembre

Seront aussi à surveiller évidemment les titres affectés par la chute de la Bourse le 5 septembre. Certains fleurons de l’industrie ont été particulièrement touchés. Schneider Electric a perdu 6,59% à 41,100 euros, Arcelor Mittal 7,43% à 13,075 euros et PSA 7,08% à 18,450 euros. Hors CAC, Faurecia a cédé 8,44% à 17,305 euros. Le chimiste Arkema s’est enfoncé de 8,21% à 46,655 euros. Air France-KLM a pour sa part décliné de 7,12% à 5,946 euros.

Les pétroliers ont également souffert de la baisse des cours du pétrole, liée à la peur d’un retour en récession. Total a perdu 4,28% à 32,10 euros, Technip 4,12% à 62,900 euros et l’opérateur Maurel et Prom a vu sont cours s’incliner de 5,31% à 13,275 euros.

A également été touché Alcatel Lucent qui a lâché 8,09% à 2,339 euros. Pour ce cas précis, c’est en partie une révélation du Wall Street Journal qui est à l’origine de l’effondrement du cours. En effet, le journal explique le fonds d'investissement Permira aurait rompu les négociations sur le rachat de la division Enterprise de l'équipementier télécoms.

Aucune valeur industrielle parmi le SBF 120 n'a évolué à la hausse lors de cette première journée de la semaine.

Morgane Remy et Barbara Leblanc

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS