Economie

Ces usines au coeur de la campagne

Pascal Gateaud , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’avenir de nombreuses usines, l’emploi et le développement des bassins d’emploi figurent parmi les principaux enjeux des élections des 23 et 30 mars.

Ces usines au coeur de la campagne
L’union sacrée ! Pas question de laisser planer un danger sur l’usine BMS-Upsa. Le premier employeur privé d’Agen (Lot-et-Garonne) fabrique sur place l’Efferalgan et le Dafalgan, deux médicaments à base de paracétamol. À peine l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) avait-elle envisagé, début décembre 2013, la possibilité d’inscrire certaines formes de médicaments antidouleur dans le répertoire des génériques que les salariés de BMS-Upsa sonnaient la mobilisation. Manifestation dans les rues d’Agen, lobbying auprès des élus... Une substitution de l’Efferalgan et du Dafalgan par des génériques menacerait l’emploi des 1 400 salariés de BMS-Upsa. S’y ajoutent les 580 emplois de Sanofi qui fabrique le[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte