Technos et Innovations

CES : Sony invente le netbook à prix d'or

, , ,

Publié le

Le groupe nippon, absent du marché des netbooks jusqu'ici, vient d'accoucher d'un mini-PC. Ultra-léger, celui-ci se classe dans la catégorie des « très haut de gamme ».

CES : Sony invente le netbook à prix d'or

Dans la morosité ambiante, les netbooks sont perçus comme l'un des derniers segments en croissance sur le marché des ordinateurs individuels. Rien de surprenant à ce que ces mini-PC à bas coûts aient tenu le haut du pavé durant la dernière édition du Computer Electronics Show (CES), à Las Vegas du 8 au 11 janvier. Le lancement d'un netbook à 999 euros par Sony l'est davantage. Ce prix étant près de trois fois supérieur à celui des mini-PC commercialisés actuellement, comme l'EEE PC 901 d'Asus ou l'Amilo Mini Ui3520 de Fujitsu Siemens.

Un netbook ?

Le Vaio P, c'est son nom, sera commercialisé dès février. Mérite-t-il le qualitatif de netbook ? Certainement pas en terme de prix. A 999 euros (et jusqu'à 1 400 euros avec certaines fonctionnalités), il est plus proche des ultra-portables Vaio déjà offerts par Sony - de 899 à 3 299 euros - auxquels il ne devrait pas faire de tort au demeurant... En terme d'apparence et d'ergonomie toutefois, le Vaio P - « à peine plus grand qu'une enveloppe postale » selon son géniteur - est assez proche des netbooks. Il ne pèse que 640 grammes et se différencie par des équipements plus haut de gamme.

Vista sous le capot

Comme la plupart de ses aînés, il est doté, d'un processeur basse consommation Intel Atom (le Z520, un modèle à 1,33 GHz, plus puissant que le N270 le plus répandu), d'un disque dur S-ATA de 60 gigaoctets, d'une puce Wi-Fi (802.11a/b/g/n) et Bluetooth, ainsi que d'une carte 3G. Il se démarque en revanche par son système d'exploitation Windows Vista (les autres mini-PC embarquent Windows XP ou des distributions allégées de Linux), par son écran haute résolution de 8 pouces, par la mémoire vive (jusqu'à 2 gigaoctets de DDR2-533-SDRAM contre 1 gigaoctet pour la plupart des modèles), par l'intégration d'une caméra numérique (Motion Eye) et d'un GPS ou encore par son autonomie (environ 2 heures et 45 minutes). Des « plus » qui justifient certainement le prix exorbitant du Vaio. Sans compter ses dimensions réduites (24,5 x 12 centimètres) et son design attractif en rouge, vert sombre, noir ou blanc.

Reste à voir si les clients seront au rendez-vous et s'ils seront prêts à adopter un netbook sous Vista (le système d'exploitation étant décrié pour sa « lourdeur » et sa consommation de ressources). La concurrence sera rude... Le CES a donné lieu à une nouvelle avalanche de portables à petits prix. Multi-récidiviste, le taïwanais Asus y a présenté une version tactile de son EEE PC pour un prix qui avoisinerait les 500 dollars. Son compatriote Mio Technology (connu pour ses GPS) a présenté le prototype d'un futur netbook, tandis que le fondeur Intel a lui dévoilé la nouvelle génération - tactile - de ses Classmate PC dédiés aux pays émergents.

Christophe Dutheil

A lire aussi :
CES : l'avenir de Palm est dans le Pre ?
CES : Windows 7 et Windows Server 2008 R2 dans les bacs
Netbooks : une offre abondante et homogène
PC : le ralentissement du marché profite aux « netbooks »

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte